Fanny Bouyagui savoure encore sa légion d’honneur en forme de cœur

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/09/2013 à 14H46, publié le 23/09/2013 à 13H18
Fanny Bouyagui, le soir de la cérémonie, les yeux encore humides d'émotion

Fanny Bouyagui, le soir de la cérémonie, les yeux encore humides d'émotion

© France3 / Culturebox

C’est sur proposition de Martine Aubry que le nom de la plasticienne lilloise avait été évoqué en janvier 2013. C’est aujourd’hui chose faite ! A 52 ans, Fanny Bouyagui a reçu la Légion d’honneur en reconnaissance de son œuvre protéiforme et de son action humaniste. Une médaille qui récompense l’originalité, la volonté et l’altruisme.

Artiste plasticienne, créatrice, papesse de l'électro, organisatrice d'événements culturels en tous genres, Fanny Bouyagui est à Lille une figure emblématique de la mosaïque artistique aux couleurs chamarrées. Elle reçoit cette légion d'honneur de la part de Martine Aubry, maire socialiste de Lille qui l'a vue officier dans les quartiers de la métropole, mais elle ne mélange aucunement la politique et sa démarche participative. 

Le N.A.M.E festival, qui bat son plein actuellement à Lille est un exemple parfait de la patte Bouyagui. Mélange de musiques électroniques, arts de la rue, performances, la Gare Saint-Sauveur se teinte des couleurs du Sénégal. 

Artiste hors-norme à la générosité frondeuse le soir de la cérémonie de remise de la Légion d'honneur, Fanny Bouyagui était submergée par l'émotion. 

Reportage : C. Massin, E. Quinart, V. Biville  
Petite fille volontaire et sorcière bienfaitrice, c'est à la force de ses mains et de ses neurones que la petite Fanny a parcouru le chemin qu'elle s'est inventé. Car au départ, rien ne prédestinait la jeune fille en CAP couture à devenir cette papesse de la création. A son image, son art et sa démarche créative s'inspirent de ses origines métissées. Insatiable créatrice, elle fonde l’association Art Point M, qui sera à l'origine de la Braderie de L'art à Roubaix et du NAME Festival. Des projets populaires qui mêlent expositions, défilés de mode, installations multimédias et spectacles vivants.

Fanny Bouyagui dit d'elle-même « Papa est du Sénégal. Maman est belge, une blonde aux yeux bleus. Ils se sont rencontrés à la ducasse. Et moi, je suis marron."

Le N.A.M.E Festival se poursuit à Lillle jusqu'au 28 septembre 2013