En liberté provisoire, le footballeur Tony Vairelles s'essaie au slam !

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 27/11/2012 à 10H42
Tony Vairelles le jour de sa libération le 27 mars 2012

Tony Vairelles le jour de sa libération le 27 mars 2012

© MaxPPP

Mis en examen en 2011 pour tentative d'assassinat suite à une histoire de règlement de compte, l'ancien attaquant de football Tony Vairelles a été libéré en mars et placé sous contrôle judiciaire. Ce qui ne l'empêche pas, avec la complicité de son co-détenu Thierry de persévérer après sa sortie de prison dans sa nouvelle passion née de leur amitié : le slam.

Premier joueur de la communauté gitane à être sélectionné en Equipe de France (à 8 reprises), Tony Vairelles frappe très tôt ses entraîneurs par sa détermination et sa technique imparable. Révélé à Nancy, il est ensuite transféré à Lens, puis Lyon, deux équipes avec qui il remporte le Championnat de France.

Mais après un passage remarqué à Bastia, c'est la traversée du désert. Il passe par plusieurs clubs de divisions inférieures, avant de tenter un grand retour en s'engageant financièrement et sportivement dans la résurrection d'un club de Nationale, le FC Gueugnon. Malheureusement, l'aventure échoue et Tony vairelles s'enfonce lentement dans les déboires et dérives qu'on lui connaît.

Mais en prison, après des débuts difficiles ("C'était horrible de vivre ça. On essaye de se former une carapace, de s'endurcir, d'être fort pour ses proches qui souffrent. Au début, vous en voulez à la terre entière"), il réussit finalement à trouver en la personne de son camarade de cellule un ami qui va l'initier à l'art du slam. 

Un style qui semble lui convenir puisqu'en parallèle d'une carrière de footballeur timidement renaissante, Tony s'essaie donc à la chanson auprès de ses proches et amis sans réelle prétention, mais avec un plaisir apparent.