Donna Summer : la reine de la disco est morte

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 17/05/2012 à 18H07
Donna Summer, le 15 octobre 2010 à Las Vegas

Donna Summer, le 15 octobre 2010 à Las Vegas

© AFP

La diva Donna Summer est morte jeudi matin en Floride, à l'âge de 63 ans, a annoncé sa famille. La reine de la disco se battait contre un cancer depuis plusieurs années mais était restée discrète à ce sujet.

"Tôt ce matin, entourée de notre famille, nous avons perdu Donna Summer  Sudano, une femme aux nombreux dons, le plus grand

étant la foi. Si nous pleurons sa disparition, nous sommes en paix et nous nous réjouissons de sa vie extraordinaire ainsi que de ce qu'elle laisse derrière elle", a indiqué sa famille dans un communiqué.

Icône de la musique disco qu'elle a contribué à façonner en compagnie de son producteur Giorgio Moroder dans les années 70 et 80, elle a interprété des dizaines de hits dont le très lascif "Love to Love You baby", mais aussi "Hot Stuff" (repris dans le film "The Full Monty"), "I Feel Love" (repris par Beyoncé, Jimmy Summerville, Madonna et Kilye Minogue)  "On the Radio" et "Bad Girls".

Voir aussi > Donna Summer : 10 Hits inoubliables en vidéo

"Love to Love You Baby" de Donna Summer

"Le sexe chantant" avait commencé à l'église
Née LaDonna Andre Gaines le 31 décembre 1948, Donna Summer grandit à Boston (côte Est des USA) dans une famille religieuse.

Celle dont la voix suave et érotique symbolise à elle seule l'ère disco, fait ses premiers pas dans les choeurs gospels de l'église locale. Partie tenter sa chance très tôt à New York, elle trouve rapidement un rôle dans le casting du spectacle musical "Hair". Vers 1968, elle s'installe en Europe, principalement en Allemagne. A Munich, elle épouse Helmut Sommer, et continue en tant que chanteuse de studio. Donna Summer sort un premier album "Sally Go 'Round the Roses" en 1971, mais le succès n'arrive qu'en 1974, après sa rencontre avec les producteurs Giorgio Moroder et Pete Bellotte.

Le trio enregistre l'album "Lady of the Night", et le single "The Hostage" se taille un petit succès dans les charts européens. Mais c'est en 1975 que le trio casse la barraque dans les grandes largeurs, en Europe mais aussi aux Etats-Unis, avec le bijou de disco torride "Love to Love You Baby", un titre inspiré par "Je t'aime... moi non plus" de Gainsbourg. Un incontournable des clubs mondiaux depuis 40 ans.

"I Feel Love" de Donna Summer
La reine du disco a ouvert la voie à la techno
A partir de la moitié des années 70, elle règne en maîtresse sur les charts disco mondiaux. Surnommée par ses détracteurs "le sexe chantant", elle n'a longtemps eu que les Bee Gees comme seuls rivaux dans les hits parades.

Donna Summer n'était pas seulement une voix sachant s'entourer de talentueux producteurs. Dès son cinquième album, "I Remember Yersterday" en 1977, elle co-écrit la majorité de ses chansons. Elle tenait aussi à faire des "concept-albums". Sur "Seasons of Love", chaque chanson correspond à une saison. Sur "I Remember Yersterday", elle s'amuse à une exercice de style sur les différents genres musicaux de l'Americana.

Avec "I Feel Love", le premier hit pop sur lequel la voix n'est accompagnée que d'un synthétiseur (drivé par Moroder), on lui doit d'avoir ouvert la voie à l'euro-dance mais aussi à la techno des années 80-90.

Elle avait épousé Bruce Sudano, le chanteur des Brooklyn Dreams, en 1980. Ils ont eu deux filles.

"Hot Stuff" et "Bad Girls" de Donna Summer