Clips et Cie : le Best Of de la semaine #1

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 02/11/2011 à 16H14
Elvis Costello à Sesame Street.

Elvis Costello à Sesame Street.

© Sesamestreet.org

Elvis Costello à Sesame Street
Pour ceux qui aiment le rocker britannique, retrouver Elvis Costello tient toujours un peu du plaisir régressif. Son apparition dans un récent épisode de « Sesame Street » nous comble. Il y reprend pour l’occasion « My Red Shoes », transformé en « Monster went and ate my Red Two ». Dilemne depuis: on hésite entre se racheter une tétine ou des creepers.

 

The Black Keys « Lonely Boy »
Le duo d’Akron (Ohio) creuse le sillon du clip minimaliste. Après nous avoir gratifiés d’un dinosaure chantant, de nanas se foutant sur la gueule, voici le type qui sort du boulot heureux. Si ce n’est pas votre cas, on peut aussi le voir comme un mode d’emploi de la façon de danser sur les Black Keys. Et surtout comme un avant-goût prometteur de leur nouvel album attendu début décembre.

 

The Kills « Baby Says »
Un clip des Black Keys et un des Kills la même semaine, c'est un peu Noël. Pour illustrer ce superbe blues-rock d'Alison et Jamie, un film autour des tribulations d’un travesti glamour gagné lui aussi par le blues.

 

Nas et Rick Ross « It’s A Tower Heist »
Les deux poids lourds du rap ont composé la BO du film « Tower Heist » (Le Casse de Central Park), avec Eddie Murphy et Ben Stiller, attendu le 23 novembre sur les écrans français. Le clip n’est rien d’autre que la bande annonce entrecoupée de quelques images de Nas et Rick Ross en studio. Mais cet excellent morceau aurait pu aisément figurer dans les albums de l’un et de l’autre.

 

Duck Sauce “The Big Bad Wolf”
On savait que le duo Duck Sauce, alias les dj’s A-Trak et Armand Van Helden, était sévèrement burné. Et que les hommes avaient parfois un sexe à la place du cerveau. Mais là, on reste sans voix. Ce clip s’est imposé en moins de 24h comme l’un des plus repoussants et des plus drôles de l’histoire.

 

R.E.M. “We All Go Back To Where We Belong”
Maintenant que R.E.M. a officiellement tiré sa révérence, le temps est venu des « dernières choses ». Parmi elles, le dernier album, un best of  (Part Lies, Part Heart, Part Truth, Part Garbage: 1982-2011, attendu le 15 novembre) contenant deux inédits. Et donc les dernières chansons, dont celle-ci. Elle fait l’objet de deux vidéos sobrissimes, en noir et blanc. L’une avec le poète John Giorno face caméra et l’autre, ci-dessous, avec Kirsten Dunst, à la torture durant 3’39. Après ça, on n’est pas toutà fait sûrs de les regretter…