Clermont Ferrand, capitale du rock

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 16/10/2009 à 14H23
Clermont Ferrand, capitale du rock

Clermont Ferrand, capitale du rock

© Culturebox

Clermont-Ferrand a été élue la ville la plus rock de France en 2009. Le label vient de lui être décerné à Paris, sur le parvis de l'hôtel de ville, par le festival FNAC Indétendances, à l'issue d'une compétition sous forme de concerts. La malheureuse finaliste était Bordeaux. Quel est donc le petit plus des Auvergnats ? des succès fulgurants, comme Cocoon et Mustang, des jeunes talents prometteurs, comme Bruxelles et Usko, et une salle ultra-dynamique, la Coopérative de mai.

Les Clermontois l'appellent "la Coopé". La Coopérative de mai a ouvert ses portes en 2000 dans l'ancienne coopérative Michelin réhabilitée par la ville en salle de concert. Neuf ans c'est peu, et pourtant cela a suffit aux équipes pour en faire un lieu unique, et de renommée nationale. Comme diffuseur d'abord : la salle de 1500 places et celle de 450 ont vu passer plus de 2500 artistes, parmi lesquels The National, Morissey, Patti Smith, Marianne Faithfull... L'activité de la Coopé est toutefois loin de se réduire à cette circulation d'artistes. Les musiciens viennent aussi en résidence, pour créer leur nouveau spectacle, en faire le filage... Ce fut le cas pour Alain Bashung, Indochine, ou M. Et puis une telle salle ne serait rien si elle n'ouvrait pas ses portes à la création locale, et la Coopérative de Mai remplit à plein ce rôle, avec l'enregistrement de compilations, des festivals, des premières parties... Des salles comme ça, on en voudrait au moins une dans chaque département... Allez, s'il vous plait !