Charlie Winston, artiste vagabond

Par Culturebox @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 11/06/2009 à 10H18
Charlie Winston, artiste vagabond

Charlie Winston, artiste vagabond

© Culturebox

Son succès est fulgurant,  on le retrouvera cet été 2009 sur de nombreuses scènes de festival. Charlie Winston a trente ans. Auteur compositeur britannique, il s'est installé à Paris il y a quelques mois, et a signé sous label français pour son premier album. On a entendu le premier single "Like a hobo" sur toutes les radios. Le terme "hobo" remonte à la grande dépression dans les années 30 aux Etats-Unis. Il désigne tous ces travailleurs pauvres jetés sur les routes à la recherche de petits boulots, qui se retrouvent à vagabonder. Cette chanson décrit un peu la philosophie de ce jeune homme qui prend la célébrité avec beaucoup de recul, et qui se nourrit de musique. Dans une interview au Télégramme de Brest, ce fils de musiciens cite en référence Jean-Luc Godard, Albert Camus, Serge Gainsbourg, Jean-Paul Sartre, les Rita Mitsouko et Barbara...

Et voici les paroles de "Like a hobo" telles que l'on peut les traduire en français :
Je sais depuis toujours, depuis petit garçon, que dans ce monde il y a autant de mauvais que de bon.
Mon père m'a dit de toujours parler vrai.
C'est le meilleur conseil que j'ai jamais reçu.
Quelque chose brûle en moi et c'est tout ce à quoi j'aspire.
Les mensonges ne font qu'empêcher de se sentir libre.
Comme un vagabond qui vient d'un foyer brisé, rien ne pourra m'arrêter.
Je n'ai jamais envié le sort de quiconque
Moins j'ai de chose, plus je suis heureux. Ma mère m'a toujours dit garde la tête sur les épaules.
Certains pourraient te flatter juste pour obtenir ce qu'ils veulent
J'ai dit maman je n'ai pas peur, ils prendront ce qu'ils prendront,
et que serait la vie sans petites erreurs...
 (en version acoustique)
-> Les dates de la tournée 2009