Cee-Lo Green met en colère les fans de Lennon

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 03/01/2012 à 15H43
Cee Lo Green chante sur Times Square le 31 décembre 2011

Cee Lo Green chante sur Times Square le 31 décembre 2011

© NBC

Le chanteur et musicien Cee-Lo Green a déclenché l'ire des fans de John Lennon en modifiant les paroles de son hymne pacifiste "Imagine", samedi soir, lors des célébrations de la nouvelle année.

Au tournant de 2012, lors du compte à rebours quelques minutes avant minuit, Cee-Lo Green, moitié du duo Gnarls Barkley à qui l'ont doit le hit mondial "Crazy" en 2006, était invité à chanter sur Times Square (New York), une performance retransmise en direct par NBC.

Le chanteur a repris "Imagine" de John Lennon. Mais il a pris la liberté de modifier légèrement les paroles sur un thème particulièrement sensible, celui de la religion. 

Au lieu de "nothing to kill or die for / and no religion too" ("aucune cause pour laquelle tuer ou mourir / et aucune religion non plus"), il a chanté "nothing to kill or die for / and all religion's true" ("aucune cause pour laquelle tuer ou mourir / et toutes les religions sont vraies").

De quoi faire froncer le sourcil très sérieusement des fans mais aussi des athées. Sur Twitter, Cee-Lo Green s'est fait violemment tacler, les fans soulignant que le message de Lennon avait été totalement perverti. "Toute l'idée de cette phrase c'est de dénoncer les religions comme néfastes" car elles divisent plus qu'elles ne rassemblent, lui a-t-on opposé en substance.

Cee-Lo, qui a depuis effacé les tweets relatifs à cet épisode, s'est justifié sur son compte en assurant qu'il avait voulu dire "un monde dans lequel on pourrait croire à ce qu'on veut".

Cee-Lo chante "Imagine" sur Times Square le 31 décembre 2011