Ça fait 15 ans que "Les Femmes S'en Mêlent"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 20/03/2012 à 19H17
Festival "Les femmes s'en mêlent" du 20 mars au 1er avril

Festival "Les femmes s'en mêlent" du 20 mars au 1er avril

© DR

Cela fait 15 ans que Le festival "Les Femmes S'en Mêlent " célèbre la scène féminine indépendante. D'un concert unique à Paris en 1997 avec entre autres La Grande Sophie, le festival a fait du chemin et s'entend désormais toujours à Paris mais aussi dans une quarantaine de villes de province, pendant 10 jours. Ça commence aujourd'hui.

Pour son 15ème anniversaire, "Les Femmes S'en Mêlent " s'ouvre mardi 20 mars avec Britta Persson à l'Institut suédois à Paris et au Normandy à Saint-Lô avec Mirel Wagner, My Brightest Diamond et Beth Jeans Houghton et The Hooves of Destiny.

Une vingtaine de chanteuses et de groupes se produiront sur des scènes à Paris (six salles, dont l’Alhambra, le Point éphémère, l’Institut suédois…) et en province (Saint-Lo, Brive-la-Gaillarde, Arles, Feyzin, Grenoble, Mâcon, Ajaccio...).

Le festival reste sur une programmation en marge. Il accueille les artistes internationales cultes mais continue à faire la  part belle à des nouveaux talents. Cette année, pas moins de 20 artistes se produisent, dont Dark Dark Dark, Dillon, Dum Dum Girl, Mirel Wagner, Mensch, Thus : Owls, My Brightest Diamond ...

Pourquoi un tel festival 100% femmes ? Parceque la plupart des festivals sont encore dominés par les hommes.

"Sur scène, les femmes sont plus nombreuses, même si celles qui tentent seules leur chance me disent ressentir souvent un climat de suspicion. (...) En ce qui concerne l’envers du décor, elles demeurent en revanche très sous-représentées : je ne connais que deux petits labels dirigés par des filles, Kill the DJ et Tsunami-Addiction, et trois salles en France, à Lille, Mâcon et Tulle. Et je suis bien placé pour déplorer cette situation, puisque c’est un homme qui dirige Les femmes s’en mêlent !", explique Stéphane Amiel, le fondateur du festival, interrogé par Liberation.

Féminin et pas féministe, le festival propose de faire entendre les voix  féminines de la scène indépendante, déclinée sur tous les modes : pop, rock électro ...

Festival Les femmes s'en mêlent
Du 20 mars au 1er avril
Paris et Province