Blur sort un coffret plein d'inédits en cadeau d'adieu

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 19/04/2012 à 15H53
Blur en février 2012, lors des Brit Awards.

Blur en février 2012, lors des Brit Awards.

© Rex Features/REX/SIPA

Blur c'est terminé, assure Damon Albarn. L'occasion de faire fructifier le capital avec un enterrement de première classe. Un méga-coffret des icônes de la brit-pop est annoncé pour le mois de juillet. "Blur 21" promet plus de trois heures de musique inédite.

Encore quelques concerts avant le tomber de rideau
Le 7 avril, Damon Albarn était en verve de révélations. Il annonçait la fin des Gorillaz et de Blur dans un même entretien-fleuve au Guardian.  Mais il évoquait une fin en douceur pour Blur, dont on ne devrait pas débrancher la respiration artificielle avant la fin de l'été.

Damon Albarn, Graham Coxon, Alex James et Dave Rowntree, soit le groupe au complet, donnera en effet un énorme concert le 12 août à Hyde Park (Londres), qui coincidera avec la clôture des Jeux Olympiques. Et Graham Coxon a laissé entendre qu'une poignée de nouvelles chansons pourraient être dévoilées à cette occasion. Le groupe est également à l'affiche du festival suédois Way Out West fin août

Un coffret majeur
En juillet, Blur rééditera donc l'ensemble de ses albums studio, sept au total, de "Leisure" en 1991 à "Think Tank" en 2003,  dans un coffret baptisé "21" (afin de marquer ses 21 ans). Les cinq premiers albums du groupe ont été remasterisés pour l'occasion sous la supervision de Graham Coxon.

Surtout, ce coffret promet pas moins de 65 morceaux inédits ainsi que trois DVD contenant nombre d'images rares et jamais vues. Le détail du coffret se trouve sur le site de Blur.

Le teaser de "Blur 21"

 

Un inédit pour le Record Store Day
Entre-temps, Blur publie en édition limitée l'inédit "Fool's Day", première chanson enregistrée depuis 2003, pour le Record Store Day qui se déroule samedi 21 avril.

"Je trouve très facile d'enregistrer avec Graham (Coxon). C'est un musicien au quotidien", confiait Damon Albarn au Guardian pour expliquer la fin probable de Blur à la fin de l'été.  "Avec les deux autres, c'est plus difficile de ce reconnecter. C'est bien quand nous jouons live - c'est toujours aussi magique - mais enregistrer de nouvelles choses... c'est plutôt difficile", reconnaissait-il. Pour autant, il admettait aussi que "rien ne se passe jamais comme (il) l'avait prévu". Une renaissance de Blur dans la foulée de l'enterrement n'est donc pas à exclure. 

"Fool's Day", la dernière chanson de Blur