Beyoncé accusée de plagiat par une chorégraphe

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 12/10/2011 à 14H47
Beyoncé à Central Park (NY) en juillet 2011

Beyoncé à Central Park (NY) en juillet 2011

© PN2/WENN.COM/SIPA

La chanteuse américaine, déjà prise la main dans le sac à deux reprises ce printemps, est à nouveau accusée de plagiat. Cette fois par une chorégraphe belge, concernant des passages de son dernier clip "Countdown". Beyoncé a admis mardi s'être "inspirée" d'un ballet de Anne Teresa De Keersmaeker et de sa compagnie de danse Rosas. Mais cette dernière n'entend pas en rester là.


"Nous maintenons qu'il s'agit de plagiat, pas d'une simple inspiration", a déclaré mercredi à l'AFP la porte-parole de Rosas Johanne De Bie. L'avocat de la compagnie a "écrit au management" de Beyoncé mais "attend toujours sa réponse", a ajouté la porte-parole, qui n'a pas souhaité dévoiler le contenu de la lettre envoyée à la star américaine.

Beyoncé Knowles a admis mardi s'être inspirée dans son dernier clip du travail d'Anne Teresa De Keersmaeker, célèbre chorégraphe contemporaine, habituée du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles et du festival d'Avignon.

"Référence", "inspiration", "emprunt" ou "plagiat" ? A vous de juger
"Manifestement, le ballet +Rosas danse Rosas+ était une des nombreuses références de mon clip +Countdown+", a déclaré dans un communiqué Beyoncé, qui souligne toutefois que son clip faisait appel aussi à d'autres influences. Elle considère en outre que le clip ayant déjà été vu par près de 2 millions de personnes, cela fait surtout de la publicité pour la chorégraphe.

La ressemblance entre la version filmée du ballet "Rosas danse Rosas" et certains passages du clips de Beyoncé est claire, comme le montre ce petit montage réalisé pour l'occasion.

Déjà deux précédents en mai dernier
Mais Beyoncé n'en est pas à son coup d'essai : en mai dernier, elle avait déjà été accusée à deux reprises de plagiat.  D'abord un clip haut en couleurs de M.I.A., "Boyz", qu'elle copie allègrement pour son très médiatisé "Run the World". Regardez, la comparaison est édifiante.

"Boyz" de M.I.A

"Run The World" de Beyonce

Puis pour sa performance époustouflante aux Billboard Awards basée sur une magnifique chorégraphie synchronisée avec des projections. Sauf que certains s'étaient empressés de pointer les ressemblances avec le show réalisé, un an plus tôt, par l’artiste italienne Lorella Cuccarini. De "l'inspiration" au plagiat, il n'y a qu'un pas que la belle se moque apparemment de franchir.

Un montage des deux shows face-à-face