23e Eurockéennes de Belfort : reggae, blufunk et pop psychédélique en ouverture

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 02/07/2011 à 09H59
23e Eurockéennes de Belfort : reggae, blufunk et pop psychédélique en ouverture

23e Eurockéennes de Belfort : reggae, blufunk et pop psychédélique en ouverture

© Culturebox

Keziah Jones, Tiken Jah Fakoly et Tryo, en exclusivité française, ont ouvert la 23e édition des Eurockéennes de Belfort sur des airs de blufunk et reggae, devant quelques 30.000 spectateurs. Un autre groupe moins connu a eu le privilège de se produire en ouverture, le jeune quatuor versaillais "Cheers".

C'est grâce à un concours que le tout jeune groupe "Cheers" a pu se produire en ouverture de ces 23e Eurockéennes de Belfort. Malgré son jeune âge, "Cheers" a déjà signé deux EP's "Cheers Proudly Presents Air" et "Is There Anybody Here ?" et a foulé de nombreuses planches de l'Hexagone, ajoutant à son inspiration sans borne le sens aigu de la scène. C'est bien au psychédélisme rêveur de "Air" et aux expérimentations brumeuses et lunaires de "Radiohead" que l'on peut rattacher ce jeune quatuor à la maturité ahurissante. Un nom à retenir...

A voir aussi sur Culturebox :
- Philippe Katerine se prépare pour les Eurockéennes avec les filles du New Burlesque
- Gush et Revolver, deux jeunes groupes qui montent, qui montent
- Blond'Zone, 15 ans, lycéen et rockeur
- les précédentes éditions des Eurockéennes de Belfort