23e Eurockéennes de Belfort : Pih Poh derrière les barreaux

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 02/07/2011 à 10H14
23e Eurockéennes de Belfort : Pih Poh derrière les barreaux

23e Eurockéennes de Belfort : Pih Poh derrière les barreaux

© Culturebox

Les 23e Eurockéennes de Belfort investissent, cette année, d'autres lieux. Le jeune rappeur belfortain Pih Poh s'est notamment produit à la maison d'arrêt de Belfort. L'occasion d'offrir aux détenus une brève échappatoire musicale.

Pur produit du "Neuf-Zéro" et de la génération Hip-Hop, Pih Poh en verlan donc, n'a jamais cessé de côtoyer le rythme. En effet, dès son plus jeune âge, avec un père amateur de rock, de jazz et ancien batteur, il est bercé par les cadences du djembé qui avait aussi sa place à la maison. A six ans, il a son premier micro et ne sait pas encore que dix ans après il ne le lâchera plus, devenant un jongleur de mots aux côtés des grands frères NTM et IAM.

A voir aussi sur Culturebox :
- Eurockéennes de Belfort 2009 : retour à la case prison pour les Wampas
- Le Carcéral Tour de Yannick Noah (juillet 2010)
- Les précédentes éditions du Festival des Eurockéennes