Du chant grégorien aux rencontres de musique médiévale du Thoronet

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 18/07/2011 à 14H22
Du chant grégorien aux rencontres de musique médiévale du Thoronet

Du chant grégorien aux rencontres de musique médiévale du Thoronet

© Culturebox

Du 17 au 23 juillet 2011, Le Thoronet, dans le Var, devient la capitale mondiale de la musique médiévale, le temps de Rencontres internationales, les 21èmes du genre. Sept concerts sont prévus dans l'abbaye, l'un des plus beaux édifices cisterciens au monde. La programmation met l'accent, cette fois, sur le chant grégorien, le chant monodique de la chrétienté.

Quel plus bel écrin que l'abbaye du Thoronet pour écouter du chant grégorien ? La nef dispose d'une acoustique unique : elle possède le temps de résonance le plus long au monde, soit 13 secondes audibles. Un privilège qu'il partage avec le Taj Mahal, en Inde.
Parmi les formations présentes lors du festival 2011, l'ensemble Gilles Binchois qui a interprété le 17 juillet, Missa "De beata Virgine", la première messe polyphonique complète du XVème siècle. Le 20 juillet, il propose des offices de Pâques issus des manuscrits de Laon (Xème - XIIème) qui n'est autre que la source maîtresse du chant grégorien.
Cette formation, dont le nom fait référence à un compositeur du XVème siècle, veut défendre les répertoires des XVème et XVIème siècles et le chant d'église de la chrétienté médiévale. A sa tête, celui qui assure la direction artistique du festival depuis sa création en 1991 : Dominique Vellard qui est aussi professeur à la prestigieuse Schola Cantorum de Bâle et grand spécialiste des répertoires du Moyen-âge. Il a participé à une cinquantaine d'enregistrements discographiques.

A voir aussi sur Culturebox, d'autres vidéos sur les festivals de l'été 2011
- Damien Poisblaud réunit chants grégoriens et byzantins à l'abbaye du Thoronnet
- "Les Pierres sauvages" aux Nuits Romanes
- Luc Arbogast chante le Moyen-Age dans les rues de Lyon