Divine Comedy : le dandy pop Neil Hannon en tournée solo

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/06/2011 à 10H00
Divine Comedy : le dandy pop Neil Hannon en tournée solo

Divine Comedy : le dandy pop Neil Hannon en tournée solo

© Culturebox

L'artiste irlandais Neil Hannon du groupe  Divine Comedy  fait son retour sur scène en solo. Il sera au Théâtre de la Ville à Paris le 17 juin 2011. Dans les années 90, The Divine Comedy était l'un des groupes pop les plus recherchés, de nombreux artistes français avaient fait appel aux talents de musiciens de son leader.

Alors, groupe ou pas groupe The Divine Comedy ? En fait, tout tourne autour de Neil Hannon, le créateur qui fait figure d'homme-orchestre. Il est en effet le seul membre permanent de cette formation qui a vu le jour en 1989. Fils de pasteur, adolescent timide, Neil Hannon n'en est pas moins un musicien dans l'âme qui apprit à jouer du piano à l'âge de 7 ans. Il donnera le nom de Divine Comedy à son groupe en hommage au poème épique de Dante. Très vite, la formation se fait repérer dans le milieu de la musique underground. Le premier album sort en 1990. Mais le succès n'est pas au rendez-vous et le groupe se disloque. Neil Hannon rester seul et poursuit l'aventure en gardant le nom de The Divine Comedy. Il retourne chez ses parents, et écrit en douze jours l'album "Liberation" qui sort en 1993. Succès critique mais pas public. Idem pour le suivant. Mais en France, le chanteur sait se faire remarquer : il rend hommage à Jacques Brel lors de son premier concert et utilise la langue de Molière pour ses titres. En 1994, il revient avec une formation de 7 personnes, sort un album un an plus tard qui sera disque d'or ...en juillet 1997 ! Le succès est alors au rendez-vous et Neil Hannon peut faire ce qu'il aime : des albums très riche au niveau de l'orchestration, des titres tantôt légers, tantôt introspectifs. Attiré par ce dandy francophile hyper-doué, des artistes comme Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg et Yann Tiersen font appel à lui. Son dernier album date de 2010. Intitulé "Bang Gang the Khnightood", sa pochette montrait l'artiste quarantenaire dans un bain moussant avec un chien, coiffé d'un chapeau melon et d'une pipe, un verre de champagne à la main. Dandy et déjanté.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Les-irlandais-de-Two-Door-cinema-club-à-rock-en-seine
- Julian-Perretta-le-nouveau-visage-de-la-pop-anglaise
Vincent-Razavet-chanteur-siffleur-avec-le-leader-des-silencers