Décès de Jacques Lonchampt, critique musical du Monde pendant près de 30 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/12/2014 à 14H28, publié le 28/12/2014 à 14H23
L'allégorie de la musique au sommet du Palais Garnier à Paris

L'allégorie de la musique au sommet du Palais Garnier à Paris

Jacques Lonchampt, critique musical au quotidien Le Monde pendant près de 30 ans, est décédé le 27 décembre à Paris, à l'âge de 89 ans, a-t-on appris dimanche auprès de sa famille.

Engagé à ce poste par le fondateur du journal Hubert Beuve-Méry, Jacques Lonchampt a été pendant toute cette période un témoin reconnu par la profession.

Né à Lyon le 10 août 1925, il fait ses premières armes de critique musical au journal Lyon Libre après des études de lettres. Il devient, à 20 ans, délégué des Jeunesses Musicales de France dont il anime, comme rédacteur en chef, le Journal Musical Français, qui tire alors à 200.000 exemplaires.
Première de couverture de "Histoire de ma vie" (L'Harmattan), de Jacques Lonchampt (au centre)

Première de couverture de "Histoire de ma vie" (L'Harmattan), de Jacques Lonchampt (au centre)

© L'Harmattan
Parallèlement à son activité de critique musical, Jacques Lonchampt exerce diverses responsabilités aux Editions du Cerf. Il assure notamment la publication des écrits de Sainte Thérèse de Lisieux. Lui-même publie une analyse des quatuors de Beethoven (éd. Fayard).

Il mettra à profit sa retraite pour regrouper ses propres articles ainsi que ceux d'Emile Vuillermoz (éd. L'Harmattan), qui fut un de ses maîtres en critique et dont il acheva l'Histoire de la Musique (éd. Fayard).