Décès de David Mancuso, DJ légendaire

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/11/2016 à 10H45, publié le 16/11/2016 à 10H42
Le DJ David Mancuso

Le DJ David Mancuso

© Capture YouTube

Le DJ David Mancuso, qui a organisé pendant deux décennies des soirées mythiques à New York, dans un club baptisé The Loft, influençant les discothèques du monde entier, est décédé lundi à 72 ans, a indiqué mardi sur Facebook l'un de ses proches.

"On se revoit au paradis, mon ami. Assure-toi de me garder une place sur la piste de danse", a posté sur le réseau social Craig Shifty, un ami de Mancuso et patron de la maison de disques Kid Recordings, sans autre précision.
 
Mancuso a modernisé la scène musicale dance, initiant des techniques et une atmosphère copiées par des discothèques du monde entier.
 
Alors marchand d'antiquités, il avait donné sa première soirée dont le thème était "Love saves the day" ("L'amour à la rescousse") en 1970 à une  époque où les New-Yorkais organisaient des "fêtes du loyer" au cours desquelles  les convives donnaient un peu d'argent à l'hôte pour l'aider à payer son  logement.

Des soirées mythiques

Avant même que le disco et la musique électronique ne révèlent les DJ au grand public, Mancuso ravissait ses invités en enchaînant les disques jusqu'au petit jour.
 
Sa fête, sur invitation, est devenue un événement régulier connue sous l'appellation "The Loft", totalement légale mais clandestine à Noho, Soho et de l'East Village, des quartiers de New York aujourd'hui tendance mais plutôt louches à l'époque. Pour contourner les lois sur les lieux nocturnes, il ne vendait pas d'alcool.
 
Le Loft était particulièrement populaire auprès de la communauté homosexuelle, alors fréquemment prise à partie et ciblée par la police dans les bars  traditionnels.

Une légende des night-clubs

Le DJ mêlait différents types de musiques, du rock à la soul, abandonnant la pratique du "beatmatching" qui consiste à caler le rythme d'un morceau sur celui du suivant au lieu de laisser les chansons défiler dans leur  entièreté.
 
Mancuso, devenu une légende des night-clubs à mesure que la dance music s'est popularisée, a joué dans le monde entier.
 
Mais The Loft a progressivement perdu son aura dans le New York des années 1990 quand le maire républicain Rudy Giuliani a lutté contre la vie nocturne non réglementée.