Diaporama 10 photos
Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox

David Bowie Is : 10 pépites exposées à la Philharmonie

Mis à jour le 07/03/2015 à 11H17, publié le 26/02/2015 à 15H32

La Philharmonie de Paris propose du 3 mars au 31 mai une vaste exposition autour de la carrière protéiforme de David Bowie. Cette rétrospective, déjà montrée à Londres en 2013, explore le processus créatif de cet avant-gardiste en tant que musicien mais aussi en tant qu'icône culturelle. Voici un aperçu de l'exposition en vidéo et en 10 images.

  • Le Premier groupe (Publicité pour The Kon-rads, 1966)
    01 /10
    Le Premier groupe (Publicité pour The Kon-rads, 1966)
    David Jones débute très jeune dans la scène musicale bourgeonnante du London swinging sixties: il a 16 ans lorsqu'il rejoint le groupe The Kon-rads. Il y tient le micro et le saxophone. L'exposition montre différents objets de ses premiers pas dans le milieu de la musique, dont des dessins et tenues de scène.
    © Photo Roy Ainsworth - Courtesy of The David Bowie Archive - Image © V&A Images
  • Le costume porté sur le clip de "Life on Mars"
    02 /10
    Le costume porté sur le clip de "Life on Mars"
    Bowie l'avant-gardiste s'est toujours fortement impliqué dans tous les aspects de ses créations, qu'il s'agisse de composition, d'enregistrement mais aussi de tenues de scène, de scénographie pour les shows ou de pochettes de disques. Ce costume, qu'il portait dans le clip "Life on Mars" (1972) est signé Freddie Burretti et on peut l'admirer à l'exposition.
    © Courtesy of The David Bowie Archive Image © Victoria and Albert Museum
  • Manuscrit original de David Bowie de la chanson «Ziggy Stardust», 1972
    03 /10
    Manuscrit original de David Bowie de la chanson «Ziggy Stardust», 1972
    L'exposition montre notamment des notes manuscrites de David Bowie, des paroles de chansons et des partitions. On peut y découvrir son écriture régulière, comme ici, sur un cahier à spirales.
    © Courtesy of The David Bowie Archive Image © Victoria and Albert Museum
  • La séance photo de l’album Aladdin Sane, 1973
    04 /10
    La séance photo de l’album Aladdin Sane, 1973
    Pour créer la pochette de l'album Aladdin Sane en 1973, Bowie collabore avec le maquilleur Pierre Laroche et le photographe Brian Duffy. Leur création d'un Bowie zébré de rouge et bleu deviendra l'une des images les plus identifiables de la culture populaire, reproduite à l'infini. L'exposition propose notamment la précieuse planche contact de cette séance photo historique.
    © Photographie de Brian Duffy - Photo © Duffy Archive & The David Bowie Archive.
  • La guitare de Space Oddity
    05 /10
    La guitare de Space Oddity
    Parmi les 300 objets présentés à l'exposition Bowie Is, cette guitare acoustique utilisée par David Bowie à l'époque de Space Oddity en 1969, une Harptone.
    © Courtesy of The David Bowie Archive Image © Victoria and Albert Museum
  • Les folles tenues de Yamamoto
    06 /10
    Les folles tenues de Yamamoto
    Bowie tombe amoureux du travail du styliste Kansai Yamamoto dès 1971. Ne pouvant se permettre d'acheter les tenues originales, il commence par en copier l'esprit. Après le succès de Ziggy Stardust, il sollicite le styliste qui lui dessine sur-mesure des costumes de scène flamboyants comme celui-ci, créé pour la tournée Aladdin Sane en 1973. Plusieurs de ces tenues spectaculaires inspirées du Kabuki et des samouraïs sont visibles à l'exposition.
    © Photographie de Masayoshi Sukita © Sukita / The David Bowie Archive
  • L'Homme qui venait d'ailleurs : Bowie acteur
    07 /10
    L'Homme qui venait d'ailleurs : Bowie acteur
    Outre son statut de musicien star, David Bowie a aussi une carrière d'acteur, initiée lorsqu'il participe dans sa jeunesse à la troupe du mime et chorégraphe Lindsay Kemp. Il fait ses premiers pas au cinéma en 1976 dans "L'homme qui venait d'ailleurs" de Nicolas Roeg. Ce rôle troublant d'extra-terrestre lui va comme un gant. Suivront notamment "Les Prédateurs", "Furyo", "Basquiat" et Absolute Beginners". L''exposition propose des extraits de "L'Homme qui venait d'ailleurs" dans une salle de projection mais aussi ce photo-montage tiré du film, signé Bowie.
    © Photographie de David James Courtesy of The David Bowie Archive Photographies © STUDIOCANAL Films Ltd. Image © Victoria and Albert Museum
  • Le hasard comme source de créativité.
    08 /10
    Le hasard comme source de créativité.
    Dans les années 70, David Bowie se passionne pour le hasard comme source de créativité. Inspiré de méthodes d'autres artistes comme celle des découpages que lui avait montré William Burroughs ou celle des fameuses cartes de "stratégies obliques" créées par Brian Eno, il développe sa propre méthode de cut-up. En voici une version pour la chanson "Blackout" issue de l'album "Heroes" (1977).
    © Courtesy of The David Bowie Archive Image © Victoria and Albert Museum
  • La trilogie berlinoise
    09 /10
    La trilogie berlinoise
    A la fin des années 70, Bowie fuit le cirque de la célébrité et se réfugie à Berlin avec Iggy Pop en quête d'anonymat et d'inspiration. C'est là qu'il débute la trilogie berlinoise expérimentale (les albums "Low", "Heroes" et "Lodger"), enregistrée avec Brian Eno et Tony Visconti. L'exposition explore les influences de Bowie durant cette période comme le Dadaïsme et l'Expressionisme allemand, via notamment des flyers et des dessins. Cet auto-portrait de Bowie annonce la pochette de "Heroes". 
    © Courtesy of The David Bowie Archive Image © Victoria and Albert Museum
  • Le costume de Bowie sur le tournage du clip « Ashes to Ashes », 1980
    10 /10
    Le costume de Bowie sur le tournage du clip « Ashes to Ashes », 1980
    La styliste et costumière Natasha Korniloff a beaucoup contribué à l'image de David Bowie. Elle a créé de nombreuses tenues pour les shows de Ziggy Stardust ainsi que le costume de clown blanc de la pochette de "Scary Monsters", tenue qu'il porte aussi dans le clip "Ashes to Ashes". Le costume et le chapeau de clown blanc, ainsi que le storyboard de la vidéo co-signée David Mallet sont montrés à l'exposition "David Bowie Is" Du 3 mars au 31 mai 2015 A la Philharmonie de Paris
    © Photographie de Brian Duffy - Photo Duffy © Duffy Archive & The David Bowie Archive.

Reportage : C. Airaud/H. Pozzo/F.Goncalvez/B.Dechaumet/J.Cohen-Oliveri