Danyèl Waro et Davy Sicard chantent le Maloya aux Nuits de Fourvière

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 02/08/2011 à 17H00
Danyèl Waro et Davy Sicard chantent le Maloya aux Nuits de Fourvière

Danyèl Waro et Davy Sicard chantent le Maloya aux Nuits de Fourvière

© Culturebox

C'est une Nuit Créole qu'ont vécue le 28 juillet 2011 les spectateurs des Nuits de Fourvière, à Lyon. Un concert réunissait en effet deux grands artistes réunionnais, Danyèl Waro et Davy Sicard. Tous deux ont contribué à la renaissance du Maloya, la musique traditionnelle de l'île de la Réunion.

Le Maloya a été créé par les esclaves d'origines malgache et africaine qui travaillaient dans les plantations sucrières. A partir des années 50, l'administration coloniale l'interdit, craignant de donner un moyen d'expression à un peuple qui commence à réclamer son indépendance. Joué de manière clandestine, le Maloya finit par se perdre. Mais en 1976, la Troupe Firmin Viry le remet au goût du jour. D'autres artistes, dont Danyèl Waro, leur emboîtent le pas. Cette renaissance conduira l'Unesco à classer le Maloya au Patrimoine mondial immatériel de l'humanité le 1er octobre 2009. Un an plus tard, à Copenhague Danyèl Waro se verra remettre le Womex Artist Award, à savoir la pus grande distinction mondiale décernée par les professionnels des musiques du monde. Ce musicien et poète fabrique lui-même les instruments typiques de la musique Maloya. Il a notamment collaboré avec des artistes comme la chanteuse Emily Loizeau ou le rappeur sud-africain Tumi.
Dix ans séparent Danyèl Warro et Davy Sicard. Mais c'est bien le même amour de la musique qu'ils partagent. Davy est né en 1973, en France, dans les Hauts-de-Seine, d'un père malgache et d'une mère réunionnaise. Il n'a que 3 ans quand ses parents s'installent à La Réunion. Initié très tôt à la musique, il fonde à 19 ans son premier groupe, le College Brothers, qui fera les premières parties de James Brown, Cesaria Evora et Dee Dee Bridgwater. Sa carrière solo débutera en 2001. Après 3 albums, il sera désigné Meilleur artiste de l'année en 2009 aux Trophées des Arts Afro-Caribéens. En intégrant la soul américaine, mais aussi le flamenco et le hip-hop, il a donné au Maloya une nouvelle dimension.

A voir aussi sur Culturebox, d'autres vidéos sur les festivals de l'été 2011
- Danyèl Waro en live avec "Alin"
- La création théâtrale et musicale de la Réunion au Café de la Danse
- Tous les sujets sur les Nuits de Fourvière