Voix sensuelle et guitare chaude, "UNE", le nouvel album de Diane Tell

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/02/2015 à 16H54, publié le 18/02/2015 à 14H23
"UNE" Diane Tell

"UNE" Diane Tell

© Diane Tell

Dans ce CD qui ressemble à un pari, Diane Tell propose des chansons nouvelles comme "UNE", la chanson-titre, à découvrir. Mais elle reprend aussi ses chansons les plus connues. Ce CD qui arrive tout juste dans les bacs en France, est sorti au Canada en 2013. La voix seule et la guitare comme simple accompagnement font de cet album une production à part.

Elle en rêvait depuis longtemps, Diane Tell voulait produire un album solo, partir "sans équipage aux alentours de [son] île enchantée, sans l’harmonieuse compagnie de musiciens". Ce disque, le voilà : il s’intitule sobrement "UNE".
Ci-dessous le clip de la chanson que Diane Tell est allée tourner seule dans le désert des Bardenas en Espagne.
Pourquoi UNE ? "Parce que, explique-t-elle, la voix d’Une seule femme et le son d’Une seule guitare se sont unis pour ne faire qu’Une. Parce que le mot Une est l’anagramme de Nue. Parce qu’aucun Anglo-Saxon n’arrive à prononcer correctement cette syllabe. Parce que j’aime la forme que prennent les lèvres quand on dit Une". Un mot résume cette approche musicale : sensualité.
Le jeu sensuel de la voix

Le jeu sensuel de la voix

© Diane Tell
En déshabillant ses chansons les plus connues ("Souvent, longtemps, énormément", "Faire à nouveau connaissance", "Si j’étais un homme") de leurs costumes de scène musicaux, Diane Tell voulait les voir nues. Comme au premier jour. Elle voulait surtout les faire renaître, revivre, plus belles qu’avant.

Pour cette re-naissance, la chanteuse a voulu une simple guitare, chaleureuse surfant (normal pour quelqu’un qui vit une partie de l’année sur la Côte basque !), aussi bien sur des rythmes "muy caliente" d’inspiration brésilienne que sur un picking joyeusement sautillant venu de la country pour laisser la voix prendre tout l’espace.
Un simple accompagnement de guitare...

Un simple accompagnement de guitare...

© Diane Tell
Ses chansons, Diane les connait tellement bien, qu’elle peut ne plus se contenter de les chanter : elle les interprète. Au gré de son humeur, par une voix tantôt cajoleuse, tantôt décidée, jazzy ou bluesy, elle donne aux mots un sens auquel on n’était pas habitué.

Avec beaucoup de maîtrise technique, elle joue sur un arc-en-ciel riche d'au moins sept couleurs affectives, de la discrétion timide à la séduction irrésistible en passant par l’amour affirmé ou les inquiétudes avouées. Avec des nuances qui reviennent d’habitude à l’orchestration, on n’écoute plus un air connu, on découvre une chanson. C’est ce qui est envoûtant. Et sensuel.
Diane Tell, fan de selfies

Diane Tell, fan de selfies

© Diane Tell
"UNE", douze titre dont les classiques ("Faire à nouveau connaissance", "Si j’étais un homme"...), des reprises ("Qui" de Charles Aznavour) et des créations ("Boule de moi") écrite par Laurent Ruqiuer.

Concerts
Pour connaître la liste des concerts de Diane Tell, cliquez sur le lien .