Un mini-concert sous les sifflets : la sale soirée de Patrick Bruel à Nice

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/09/2013 à 11H42, publié le 23/09/2013 à 10H59
Patrick Bruel quitte la pelouse de l'Allianz Riviera sous les sifflets

Patrick Bruel quitte la pelouse de l'Allianz Riviera sous les sifflets

© BEBERT BRUNO/SIPA

Invité à clôturer en chansons la soirée d'inauguration de l'Allianz Riviera, le nouveau stade de Nice, Patrick Bruel a essuyé les copieux sifflets d'un public qui s'est souvenu que l'artiste est un fervent supporter du... PSG !

Un stade flambant neuf, une victoire 4-0 contre Valenciennes... Les 35 000 spectateurs niçois avaient pour être heureux, dimanche après-midi. D'autant que cette inauguration festive devait s'achever par un mini-gala de Patrick Bruel. Deux chansons qui se sont révélées un calvaire pour l'artiste, obligé de se casser la voix pour interpréter "Mon amant de Saint-Jean" dans une tempête de sifflets et quolibets.
Les supporters se sont littéralement déchaînés pour gâcher le spectacle d'un chanteur qui n'a jamais fait mystère de son amour pour le football mais surtout le Paris-Saint Germain. Continuant à afficher un large sourire, un peu crispé tout de même, Bruel est allé au bout de cette galère, et a lancé avant de quitter la pelouse "Merci, bon week-end et bonne saison". On pourra parler d'une erreur de casting de la part des dirigeants niçois qui auraient pu prévoir ce scénario. Et comme c'est le cas désormais pour tout sujet un peu polémique, une page de soutien à Patrick Bruel a été créée dès hier soir sur Facebook !