Enfoirés : l'hymne des Restos du cœur fête ses 30 ans avec un concert vendredi et un nouvel album samedi

Par @Culturebox
Publié le 10/03/2016 à 11H08
Concert des Enfoirés en 2014

Concert des Enfoirés en 2014

© AILLARD NICOLAS/APERCU/SIPA

"Aujourd'hui, on n'a plus le droit, ni d'avoir faim, ni d'avoir froid...": créé en 1986 par Jean-Jacques Goldman, l'hymne des Restos du Cœur fêtera ses 30 ans vendredi sur TF1 avec le spectacle des Enfoirés 2016, à la veille de la sortie du double album annuel au profit de l'association créée par Coluche.

L'hymne des Restos du coeurs a 30 ans. Jean-Jacques Goldman raconte : "L’histoire a commencé un jour avec l’arrivée de Coluche dans ma loge", se souvient Jean-Jacques Goldman sur le site des Enfoirés. "Salut, il nous faudrait une chanson pour les Restos du Cœur, un truc qui cartonne, toi tu sais faire. Quand ? La semaine prochaine. Tout était déjà là : la force de Coluche, la force de l’idée, la séduction des deux, et l’impossible qui se fait. Et tout est encore là. Intact. Sauf lui".

1986, Coluche forme la première bande des Enfoirés

Goldman compose alors "La Chanson des Restos", qui sort en 45 tours au profit de l'association. C’est ainsi qu'avec les interprètes de la chanson des Restos, Coluche forme la première bande d’Enfoirés : Jean-Jacques Goldman, Yves Montand, Nathalie Baye, Michel Platini et Michel Drucker.

En décembre 86, les artistes se retrouvent sur le plateau d'une émission de télévision dédiée aux Restos, à l'appel de Véronique Colucci, la femme de l'humoriste. C'est le début d'une aventure qui se renouvelle chaque année.

Les Enfoirés revisitent Star Wars

Enregistré en janvier à Bercy, le concert 2016 met en scène une quarantaine d'artistes, des habitués comme Jean-Jacques Goldman, Pierre Palmade, Pascal Obispo, Patrick Bruel et des invités surprise comme le footballeur star du PSG Zlatan Ibrahimovic qui rejoint l'autre sportif des Enfoirés, Sébastien Chabal.

Au programme, des reprises des tubes du moment et de grands succès de la chanson française. Le concert s'ouvrira sur la chanson de Gérard Lenorman, "Et moi je chante" (1975), entonnée par la troupe des Enfoirés au grand complet. Tous les styles musicaux seront représentés : pour la première fois, la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot, accompagnée au violon par Renaud Capuçon offrira un moment de grâce.

Kad Merad, Michèle Laroque, Michaël Youn, Jean-Louis Aubert, Monica Bellucci, Bénabar, Nicolas Canteloup, M. Pokora, Thomas Dutronc, Patrick Fiori, Liane Foly, Michael Jones et Zazie participeront à des sketches. Pascal Obispo en Dark Vador, Patrick Bruel en Han Solo et Pierre Palmade en Luke Skywalker revisiteront "Star Wars". -

"Etre Enfoiré, une fierté"

Mimie Mathy a été enrôlée comme maîtresse de cérémonie. Une nouvelle génération d'artistes rejoint cette année les Enfoirés, notamment le rappeur Soprano, les humoristes Jeff Panacloc et Véronic DiCaire. "Ma participation est venue compléter mes papiers d'adoption français ! J'ai toujours admiré ce collectif d'artistes réunis autour d'une grande cause", confie l'humoriste canadienne. "Etre un 'Enfoiré' est une fierté. Ma présence est aussi une belle consécration pour la musique urbaine dont je représente les couleurs. Beaucoup de personnes croient à tort que les chanteurs de rap ne connaissent pas les chansons de Goldman!", observe le Marseillais Soprano.

En cette année post-attentats, les Enfoirés chantent notamment "Liberté" en reprenant les paroles du célèbre poème écrit par Paul Eluard en 1942. Après la diffusion du concert des Enfoirés, TF1 prolongera la soirée du 30e anniversaire des Restos, avec une émission spéciale présentée par Anne-Claire Coudray, en immersion au cœur du centre de distribution de Cholet (Maine-et-Loire), l'une des 2.111 antennes de l'association.
"L'an dernier, nous avons accueilli 950.000 personnes et servi près de 130 millions de repas", rappelle Olivier Berthe, le président des Restos. "En 1985, l'association reflétait une société qui commençait déjà à devenir très dure pour les nouveaux pauvres. Trente ans plus tard, les Restos du Coeur sont devenus un élément indispensable de l'aide sociale en France."