Renaud se dissocie des propos de son frère sur l'album à venir et sur sa santé

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/08/2015 à 18H24, publié le 23/08/2015 à 18H21
Le chanteur Renaud sur le plateau de "Vivement Dimanche" (France 2) en 2010.

Le chanteur Renaud sur le plateau de "Vivement Dimanche" (France 2) en 2010.

© Frédéric Dugit/PHOTOPQR/LE PARISIEN

Le chanteur Renaud a annoncé dimanche 23 août, par le biais de son avocat, qu'il se "dissociait de l'intégralité des propos" tenus par son frère Thierry Séchan sur Europe 1 dimanche à propos de son prochain album et de sa santé.

Renaud, qui n'a plus publié d'album depuis "Molly Malone" en 2009, a annoncé en juin qu'il sortirait un nouveau disque dès septembre.

Des propos "qui n'engagent que Thierry Séchan" 

Son frère a affirmé dimanche que l'album sortirait finalement pour Noël, mais qu'il contenait des choses à la fois "très jolies et médiocres" et que Renaud continuait à boire, ce qu'il avait déjà déclaré en juin.

Ses propos ont déplu à Renaud: dans une déclaration transmise à l'AFP ce dimanche, son avocat Stéphane Loisy a souligné que son frère, "avec qui Renaud entretient une relation houleuse depuis plusieurs mois, ne participe nullement à l'enregistrement de ce prochain album". "L'ensemble des propos tenus de manière régulière ces derniers mois par Thierry Séchan sur la santé de son frère Renaud ainsi que sur le contenu artistique de l'album (...) n'engagent que Thierry Séchan et ne peuvent en aucun cas être considérés comme ayant été validés par le chanteur qui ne s'y associe en aucun cas", ajoute le communiqué.

Alcool

Thierry Séchan a notamment affirmé dimanche que l'album, que Renaud enregistre à Bruxelles, sera "au pied du sapin" et jugé qu'il comprend "vraiment de très jolies choses, et des choses très médiocres". Il a aussi raconté avoir écrit un texte de chanson que Renaud avait aimé mais que ses compositeurs ont écarté.

Quant à l'alcool, il a affirmé que Renaud n'avait pour l'instant "pas envie du tout" d'arrêter. "Il y a quelques années il disait "je me suicide à petit feu", et il  continue, cela fait des années qu'il s'enfile sa demi-bouteille de pastis par jour, c'est beaucoup trop", a assuré Thierry Séchan. Mais il n'arrêtera, selon lui, que lorsqu'il aura rencontré un nouveau "grand amour". Et toujours selon son frère, "ses cordes vocales vont bien même s'il n'a pas chanté depuis des années".