Renaud, "Mistral gagnant" des ventes françaises d'albums en 2016

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/01/2017 à 22H34, publié le 05/01/2017 à 19H17
Renaud au Zenith de Nancy en 2016

Renaud au Zenith de Nancy en 2016

© Alexandre MARCHI / PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Renaud, revenu au premier plan de l’actualité musicale avec son dernier album, sobrement titré de son nom, a terminé en tête des ventes d'albums en France en 2016. C’est ce qui ressort d’un classement qui prend en compte désormais les écoutes en streaming, a annoncé jeudi le Snep, principal syndicat des producteurs.

Peloton de tête

Avec plus de 730.000 ventes d'albums ou équivalent-ventes, Renaud devance Céline Dion, arrivée 2e avec "Encore un soir". Les adolescents de Kids United placent respectivement "Un monde meilleur" et "Tout le bonheur du monde" aux 3e et 4e places, et M. Pokora, se classe 5e avec "My Way" sur lequel il reprend des standards de Claude François.
Renaud : "Toujours debout" (clip)
Les chiffres de ventes des quatre autres membres du top 5 n'ont pas été dévoilés. En outre, 18 des 20 meilleures ventes ou équivalents-ventes de ce top album de l'année concernent des artistes produits en France.

Ce classement annuel des 200 meilleures ventes d'albums, réalisé par l'institut d'études de marché GfK, prend en compte tous les modes de consommation de musique des Français : les ventes physiques (CD, vinyles), les ventes en téléchargement et depuis juillet dernier le streaming (écoutes en ligne sans téléchargement).

Je divise par deux et je retiens un

Ces écoutes en streaming sont converties en équivalent-ventes selon cette formule retenue par le Snep : on fait la somme de tous les streams des titres d'un album. Le volume du titre le plus streamé est divisé par 2, pour ne pas établir le succès d'un album sur ce seul tube. Enfin, on divise l'addition de tous ces volumes par 1.000 pour obtenir l'équivalent-ventes.

Le nombre cumulé des 200 meilleures ventes d'albums de l'année s'élève à 17 millions. Le streaming représente à lui seul un quart de ce volume et l'ensemble du numérique (téléchargement inclus) plus de 30%, précise le Snep.

Plus globalement, l'année écoulée a été marquée par la spectaculaire progression du streaming audio avec au total 28 milliards d'écoutes en ligne dénombrées. Soit une hausse de 55% par rapport à 2015 (18 milliards) et un doublement par rapport à 2014 (12 milliards), précise le syndicat national de l'édition phonographique.