Renaud croqué par le dessinateur Marc Large

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/05/2015 à 16H55, publié le 12/05/2015 à 11H26
Un dessin de Renaud signé Marc Large

Un dessin de Renaud signé Marc Large

© Marc Large - Capture d'image France3/Culturebox

Au lendemain de la diffusion de "Renaud, on t’a dans la peau" sur France 3, voici le portrait de Marc Large. Dessinateur notamment pour le quotidien Sud-Ouest, Marc Large est devenu un proche du chanteur. Il a largement contribué à la réalisation de ce documentaire avec de nombreux dessins qui illustrent le film.

Revoir "Renaud on t'a dans la peau"

Pour ses 63 ans, Renaud a eu droit à un bel hommage. Les réalisateurs Nicolas Maupied et Didier Varrod ont réalisé un documentaire attachant qui donne la parole aux admirateurs du chanteur au bandana rouge. « Renaud, on t’a dans la peau » rassemble les témoignages de nombreux artistes et amis de l’auteur, compositeur et interprète. Parmi eux, il y a le landais Marc large. Un dessinateur de presse qui a illustré les archives du film.
 
Reportage : J-F.Géa/L.Montiel/I.Billaut
Marc Large a signé une centaine de dessins dans ce documentaire-hommage à Renaud. Ces croquis illustrent les nombreuses archives (parfois inédites) du film. Il a été contacté par les réalisateurs Nicolas Maupied et Didier Varrod séduits par son livre « Renaud des gavroches » sorti en 2009.  « Ils souhaitaient vraiment quelqu’un qui puisse passer du dessin humoristique au dessin réaliste, du dessin sombre au dessin gros nez à la Charlie Hebdo, comme Renaud passe des chansons poétiques et tendres aux chansons engagées et rebelles ».
 
Marc Large, fan de Renaud depuis l’adolescence, connaît personnellement le chanteur depuis une dizaine d’années. Etonnement, c’est leur passion commune pour l’ours des Pyrénées qui les a réunis. Marc Large a écrit un livre sur le sujet et Renaud l’a contacté. De cette rencontre est née le livre « Renaud des gavroches ». Depuis, Marc Large est certainement le dessinateur qui croque le mieux Renaud. « Chez lui, il y a une expression entre le regard et la bouche, un demi-sourire. On sent le gamin un peu canaille ».