Renaud attaque VSD et Paris Match pour atteinte à la vie privée

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/07/2014 à 17H50, publié le 25/07/2014 à 17H42
Renaud était l'invité de l'émission "Vivement dimanche", animée par Michel Drucker, le 13 janvier 2010.

Renaud était l'invité de l'émission "Vivement dimanche", animée par Michel Drucker, le 13 janvier 2010.

© Frédéric Dugit/Le Parisien/MAXPPP

A quelques jours d'intervalle, les hebdomadaires VSD et Paris Match ont choisi de faire leur Une sur les difficultés de Renaud, notamment après son divorce en 2011. Le chanteur assigne aujourd'hui les hebdomadaires en justice pour "atteinte à l'intimité de sa vie privée et de son droit à l'image".

"Renaud, laisse pas béton !" Pour cette Une et l'article qui l'accompagne, qui mettent l'accent sur les difficultés du chanteur, l'hebdomadaire VSD va être assigné au tribunal de Paris par Renaud pour atteinte à la vie privée. C'est aussi le cas de Paris Match. Au début du mois de juillet, le magazine consacrait également ses pages au chanteur, avec cette Une : "Renaud face à son mal de vivre. Ses amis se mobilisent pour le sauver."

"Renaud Séchan m'a chargé d'assigner le magazine VSD pour atteinte à l'intimité de sa vie privée et de son droit à l'image. J'assignerai également le magazine Paris Match", a indiqué vendredi 25 juillet son avocat, Hervé Temime, sans autre précision. 

Renaud "redevenu Renard"

Selon l'article de VSD, titré "Renaud, la déprime sans fin", le chanteur serait "mal en point". "La démarche est plus qu’hésitante et il doit, pour rejoindre sa voiture garée un peu plus haut vers la gare Montparnasse, se faire aider par un jeune inconnu, fidèle cornac qui l’accompagne partout", affirme le magazine.

Un proche du chanteur se confie dans les pages de VSD : "Bon, il boit, c’est un alcoolique, personne ne peut dire le contraire. Mais attention : ne vous fiez pas à son aspect extérieur. Dans sa tête tout fonctionne parfaitement bien." "Depuis son divorce d’avec Romane Serda, en 2011, Renaud serait redevenu Renard", écrit aussi Paris Match.

Début juin, plusieurs artistes comme Jean-Louis Aubert, Benjamin Biolay ou Benabar ont rendu hommage au chanteur de 62 ans avec un disque de reprises, la "Bande à Renaud".