Qui c’est celui-là ? Vassiliu, un type qui aimait les gens

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/08/2014 à 11H48, publié le 19/08/2014 à 11H23
française

française

© France 3

A peine trois jours après sa disparition, ses amis entrouvrent la porte de leur armoire aux souvenirs. Son preneur de son, le chanteur Christian Delagrange ou son ami chauffeur parlent d’un homme chaleureux, tranquille qui ne courait pas après la notoriété.

Reportage : Philippe Sans, Maxime Meneveaux, Alain Lefaure et Christian Calmels
Mark Darvers a été le preneur de son du dernier disque de Pierre Vassiliu. C’était en 2001. Il avait travaillé avec lui après que Pierre ait quitté le Sénégal où il avait vécu de 1985 à 1989. S’il était très attaché à l’Afrique, il l’était encore plus à Mèze, son petit coin de l’Hérault.
Mark Darvers, ami et preneur de son

Mark Darvers, ami et preneur de son

© France 3
Christian Delagrange, énorme chanteur à succès des années 70, lui aussi installé à Mèze, raconte comment Pierre a tenu à ce qu’il enregistre avec lui un duo. Il raconte comment Vassiliu avait distribué les rôles de l’un et de l’autre.
Christian Delagrange, l'ami chanteur

Christian Delagrange, l'ami chanteur

© France 3
Bouleversé par la disparition du chanteur, Alain Bray, qui fut son chauffeur sur la dernière tournée d’"Age tendre" à laquelle Vassiliu a participé, se souvient, la voix troublée par l’émotion, que son ami aimait profondément les gens.
Ami et chauffeur en tournée, Alain Bray

Ami et chauffeur en tournée, Alain Bray

© France 3
C’est sans doute cette simplicité associée à un humour décapant et distancié que retiendront ceux qui, célèbres ou parfaits anonymes, ont eu la chance de le côtoyer un jour.