Natasha St Pier : "Mon Acadie c'est la nature, le plaisir et la fête"

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/10/2015 à 12H13, publié le 13/10/2015 à 11H52

Natasha St Pier, la plus française des chanteuses canadiennes, vient présenter son dernier album dédié à son pays. "Mon Acadie" est un bel hommage en chansons à sa province natale. Invitée sur le plateau des Cinq dernières minutes du journal de France 2, la jeune chanteuse évoque avec Elise Lucet sa motivation pour chanter ses racines.

"Mon Acadie" de Natasha St-Pier est sorti la semaine dernière chez Sony Music. Dans cet album, la jeune chanteuse canadienne a décidé de rendre un bel hommage à sa province. Invitée des Cinq dernières minutes de France 2 lundi 12 octobre, la chanteuse explique qu'elle voulait depuis un petit moment retrouver ses racines, mais qu'"il fallait trouver le bon moment [...] et le hasard de la vie a fait qu'en même temps, [elle est] tombée enceinte". A la fin de son entretien, la chanteuse interprète sur le plateau avec son groupe son titre "Cap Enragé"

Nolwenn Leroy a ouvert la voie

Le nouvel album de Natasha St Pier est nourri de ses souvenirs, de la culture et du folklore de la province du Nouveau-Brunswick où elle passa son enfance. L'artiste remercie Nolwenn Leroy, car sans le succès de son album "Bretonne", "aucun producteur ne se serait lancé dans la production d'un album qui parle d'une si petite région que l'Acadie, si loin de la France". "Avec ce succès, elle a montré qu'on pouvait parler des régions", note Natasha St-Pier.

La double nationalité ce n'est pas qu'un papier

Installée en France, mais profondément canadienne la chanteuse défend sa double culture. Une richesse qu'elle souhaite transmettre à l'enfant qu'elle attend. "Enseigner une culture quand on ne vit pas dans un pays c'est compliqué mais j'ai envie de le faire, la double nationalité ce n'est pas qu'un papier".

Micmaque et Iroquois

Sur cet album Natasha St Pier s'appuie les langues et les dialectes de son grand pays pour raconter des histoires puisées dans son enfance. Elle reprend "Ani Couni", un chant en iroquois que ses parents lui chantaient lorsqu'elle était petite. "J'ai eu envie d'inviter mes parents pour chanter cette comptine et de symboliser ce passage de témoin à travers une chanson."

La country folk qui fait danser

"J'ai eu la chance d'avoir un très bon réalisateur qui a pris des chansons folkloriques et qui en a fait quelque chose de très contemporain. On garde l'esprit canadien, c'est une musique qui est un peu country-folk. On n’a pas souvent l'habitude d'entendre des femmes chanter ça en France", note la chanteuse qui s'est fait accompagner d'une belle brochette d'artistes pour réaliser cet album.

Tous les Acadiens

Clin d'oeil à Michel Fugain, la chanteuse reprend une version très tonique de "Tous les Acadiens".

"Mon Acadie" Natasha St Pier 15,90€ chez Sony Music