Michel Polnareff, guéri de son embolie pulmonaire, est sorti de l'hôpital

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/12/2016 à 11H28, publié le 16/12/2016 à 08H46
Michel Polnareff, nov 2016

Michel Polnareff, nov 2016

© VALERY HACHE / AFP

Michel Polnareff, hospitalisé le 3 décembre pour une embolie pulmonaire, a pu quitter l'hôpital américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), jeudi soir, a annoncé vendredi son médecin sur BFMTV, précisant qu'il était "guéri" mais "pas totalement remis".

"On peut considérer qu'il est guéri", a déclaré le Dr Philippe Siou sur le plateau de la chaîne. "Il est sorti dans la plus grande discrétion de l'hôpital américain hier (jeudi) soir. Il est guéri mais il n'est pas totalement remis. Il est parti en convalescence, il est très fatigué."

L'interprète du "Bal des Laze", qui a enchaîné près de 70 concerts depuis le printemps, avait annulé début décembre ses concerts de Paris et Nantes en se disant "totalement épuisé" après une sinusite transformée en bronchite. Une embolie pulmonaire avait été diagnostiquée lors de l'hospitalisation du chanteur de 72 ans, quelques heures avant son dernier concert. Son pronostic vital avait été engagé pendant 48 heures, selon le Dr Siou.

Plusieurs semaines de convalescence

Il est encore "prématuré" d'évaluer la durée de sa convalescence, a expliqué le médecin. "Oui, je pense", a-t-il toutefois concédé quand un journaliste lui a demandé si elle pourrait durer plusieurs semaines. "Il a été très fatigué par deux choses: la première, par la maladie; comme je l'ai dit, c'était une maladie avec un pronostic vital donc ce n'était pas neutre, et par toutes les polémiques et mises en causes qu'il a dû assumer depuis son lit d'hôpital et qui l'ont particulièrement accablé."

Selon une enquête du Journal du Dimanche, les annonces alarmantes sur l'état de santé de Michel Polnareff pourraient avoir "servi à légitimer l'annulation de deux concerts", version contestée par son médecin. Le producteur, qui accompagne l'artiste dans ses concerts depuis 2007, a fait réaliser un constat d'huissier décrivant Michel Polnareff accoudé au bar de son palace, vendredi soir, à l'heure où il devait monter sur scène à Paris. Son état moral est "mauvais", en raison des "accusations dont il a été victime" mais aussi de "son état de santé" qui "continue de l'inquiéter", a répété vendredi le Dr Siou.

Il n'y aura pas de séquelle, assure son médecin

Le médecin a assuré que le chanteur n'avait pas de séquelle. "Grâce à des thérapeutique modernes dont nous disposons aujourd'hui (...) on arrive parfaitement à dissoudre les caillots et ça se voit très bien sur les examens," a-t-il précisé. Le médecin a refusé de se prononcer sur un éventuel retour sur scène. "On verra ça, il faudra faire d'autres visites de contrôle", a-t-il déclaré.

Michel Polnareff lui a rendu hommage dans la nuit de jeudi à vendredi. "Je pense sincèrement que le Dr. Siou, qui m'a sauvé la vie, ainsi que l'ensemble de son équipe de l'Hôpital américain de Paris, mérite des excuses publiques de ceux ou celles qui ont mis en doute son diagnostic, son intégrité et ses résultats", déclare le chanteur dans un communiqué publié sur son compte Facebook.