La nouvelle voix du Cap-Vert présente "Quinta" et s'impose en héritière de Cesaria Evora.

Désormais installée à Paris, Mariana Ramos revient avec "Quinta", son cinquième album enregistré dans son pays d'origine et qui renoue avec les rythmes traditionnels du Cap-Vert.

« "Quinta" ça vient de la cinquième, la cinquième réalisation discographique, mais c'est surtout le numéro 5 qui me porte bonheur. Je suis née un 5 juillet, date de l'indépendance du Cap-Vert », s'explique la chanteuse Mariana Ramos lors de son passage aux "5 dernières minutes" du journal télévisé de France 2, le 10 février dernier. 
Biberonnée à la voix de Cesaria Evora, la "Diva aux pieds nus" disparue en 2011, la chanteuse voue également une admiration sans faille à Claude Nougaro, Édith Piaf, Ella Fitzgerald ou encore Sarah Vaughan. Proche de son peuple malgrè la distance qui les sépare désormais, elle évoque dans ses "saudade" l'exil et l'éloignement, mêlant allègrement mélancolie, douceur et énergie. 

Les Capverdiens aiment bien exprimer la Saudade, chanter la séparation, l'éloignement, la terre, l'amour, la femme dont la vie n'est pas toujours facile

Mariana Ramos au JT de France 2 du 10 février 2016.


Mariana Ramos et ses musiciens (dont le saxophoniste de Cesaria Evora) interprètent "Bandera" :

 

Une soirée en partenariat avec la radio FIP. Regardez les concerts de Fragments et Mariana Ramos dans l'émission Live à FIP en direct puis en replay.

Distribution

  • Date 17 mars 2016
  • Durée 1h 7min
A lire aussi