Lisa Angell "essaie de rester sereine" à une semaine de l'Eurovision

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/05/2015 à 18H23, publié le 15/05/2015 à 18H06
Lisa Angell sur France 2  : "Les critiques ? Elles ne me touchent pas plus que ça".

Lisa Angell sur France 2  : "Les critiques ? Elles ne me touchent pas plus que ça".

© Facebook Lisa Angell

Le 23 mai prochain à Vienne, Lisa Angell va tenter de mettre fin à trente-huit ans de disette française au concours de l’Eurovision. Avec sa chanson "N’oubliez pas", elle espère remporter la 60e édition du célèbre télé crochet européen. Mais l’artiste, qui a sorti son troisième album le 11 mai dernier, doit affronter de vives critiques. Elle le fait avec calme et sourire.

Pas assez jeune, pas assez charismatique, pas assez moderne ou métissée... Depuis sa désignation comme représentante de la France au 60e concours de l’Eurovision, Lisa Angell (de son vrai nom Virginie Vetrano) en aura entendu de toutes les couleurs. Mais il en faut plus pour déstabiliser cette chanteuse de 47 ans. Trente ans d'une carrière commencée à 11 ans dans les radio-crochets niçois (qu’elle gagna à quatre reprises) puis dès 16 ans dans les pianos bars, l’ont certainement habituée à affronter tous les types de public et les critiques.
 
Sur le plateau du 13H de France 2, Lisa Angell revient sur cette carrière, sur ses rencontres déterminantes avec le magicien Dani Lary et Patrick Sébastien et sur les critiques qui ont suivi sa désignation comme candidate officielle de la France.
Lisa Angell n'a donc rien d'une débutante. Son premier album "Divin" est sorti en 2011 suivi de "Des mots..." en 2013. Un an plus tard, elle rendait hommage aux artistes-interprètes féminines des années 30, 40 et 50,avec son 3e album "Frou-Frou". Parallèlement à ces albums, Lisa participe aux émissions de Patrick Sébastien, Les Années Bonheur" sur France 2 et "Les Chansons d’abord", l’émisison de Natasha St-Pier sur France 3.
Lisa Angell - Je saurai t'aimer - Live dans les Années Bonheur

Enfin, le 11 mai dernier, Lisa a dévoilé son nouvel opus sobrement intitulé "Lisa Angell". On y retrouve la chanson "N’oubliez pas" écrite par Robert Goldman (frère de Jean-Jacques) mais aussi "Si tu savais" signé Serge Lama (c'est après l'avoir vu en concert à l'âge de 7 ans que Lisa a décidé de devenir chanteuse), et d’autres titres signés Patrick Fiori et Jacques Veneruso (ancien membre du groupe Canada et qui écrit pour de nombreux artistes comme Patrick Fiori, Florent Pagny, Michel Sardou et Céline Dion).
L'album éponyme de Lisa Angell sorti en mai 

L'album éponyme de Lisa Angell sorti en mai 

La "voix royale" pour gagner ?


"C'est quand même chouette, à un concours de chant, d'envoyer une chanteuse...". Face aux attaques subies par la candidate française, ce fut la réponse de Marianne James (animatrice de la soirée avec Stéphane Bern) avec son humour habituel. Elle rappelle ainsi au passage que l’Eurovision est avant tout un concours de chant et que les qualités vocales devraient être l’un des premiers critères de choix.

Un critère qui ne sautait pas aux oreilles de la France l’an dernier avec les Twin Twin et leur titre "Moustache". Une chanson joyeusement décalée certes, mais le décalage a poussé le groupe dans les limbes du classement à savoir la dernière place... Malgré tout, à plusieurs reprises, la France a misé sur des chanteuses à voix, qui plus est célèbres, mais sans plus de succès : Patricia Kaas en 2009 (8e), Angun en 2012 (22e), Amandine Bourgeois en 2012 (23e). Alors que faut-il faire pour gagner l'Eurovision ? Réponse le 23 mai sur France 2.