Les jeunes chanteurs de Kids United reviennent avec "Tout le bonheur du monde"

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/08/2016 à 10H39, publié le 16/08/2016 à 09H57
Les Kids United (2016)

Les Kids United (2016)

© SADAKA EDMOND/CHERIE FM/SIPA

Après leur tube inattendu composé à partir d'une chanson vintage de Demis Roussos, "On écrit sur les murs" (1989), les Kids United, groupe vocal composé de jeunes chanteurs de 9 à 16 ans, reviennent vendredi avec un second album de reprises, "Tout le bonheur du monde", seulement neuf mois après leur premier CD.

Les chanteurs en herbe de Kids United écrivent une nouvelle page de leur carrière avec la sortie, aujourd'hui, de "Tout le bonheur du monde" un album qui reprend des classiques de la chanson française comme "l'oiseau et l'enfant" mais qui propose aussi une composition originale "Ensemble".

Reportage: France 2 / J. Beckrich / O. Von Kayser / A. Husser / L. Krikorian / J. Martin / B. de Saint Jorre


Un succès dans le sillage des Poppys

Leur premier album a séduit à ce jour plus de 500.000 amateurs, selon le label Play On, un succès commercial majeur à base de  reprises françaises et internationales. Les plus petits, mais aussi leurs parents et grands-parents, se sont  entichés de ces six artistes en herbe, tous nés dans les années 2000 - Erza,  Esteban, Gabriel, Gloria, Nilusi, Carla - et passés par des télécrochets comme  "The Voice Kids" ou "La France a un incroyable talent".
Kids United : "On écrit sur les murs"
Ces enfants-chanteurs ont fait souffler un vent de fraîcheur sur une France blessée, avec un disque sorti une semaine seulement après les attentats  du 13 novembre 2015. Un succès qui n'est pas sans rappeler celui des Poppys dans les années 70, avec leur tube "Non, non, rien n'a changé", même s'ils sont moins nombreux et que leur répertoire est très différent.

Un euro par album vendu étant reversé à l'Unicef, ce succès a par ailleurs  permis aux "Kids" de remettre un premier chèque de 400.000 euros à l'agence de  l'ONU pour l'enfance, en mai à l'occasion d'un concert à l'Olympia.

Premier titre original

Les "Kids" ne sont désormais plus que cinq - Carla ayant choisi de tenter l'aventure en solo - mais la formule reste la même, avec des reprises de  chansons populaires et consensuelles de Céline Dion ("Destin"), Indochine  ("J"ai demandé à la lune"), Zaz ("Si"), Patrick Bruel ("Qui a le droit?") ou  Laurent Voulzy ("Le pouvoir des fleurs"). Ils s'offrent aussi un invité de marque, le rappeur Black M, qui vient  reprendre avec eux son titre "Sur ma route".
Kids United avec Black M : "Sur ma route"
Après la chanson de Demis Roussos, ils remettent au goût du jour un nouveau  titre plus ancien, "L'oiseau et l'enfant", de Marie Myriam, chanson qui a offert à la France sa dernière victoire en date à l'Eurovision en 1977.

Mais ils proposent aussi un premier titre original, "Ensemble", aux  sentiments plus pastels que jamais : "Demain le soleil brillera pour tout le  monde/J'ai envie de faire de cette Terre l'Eden...".

"L'idée de Kids United, c'est de rendre accessibles des chansons à des nouvelles générations qui ne les connaissent pas forcément. C'est un projet intergénérationnel, avec des enfants qui viennent chanter l'espoir sans aucune  arrière-pensée", explique à l'AFP Jérémy Chapon, directeur musical du projet.
Kids United : "J'ai demandé à la lune"
Les enfants avaient été choisis au terme d'un casting de quelque 100 à 150  aspirants chanteurs et retenus en fonction de leur "tessiture de voix" se  complétant les uns les autres, selon le producteur.

Afin de préserver le temps scolaire, toutes leurs activités musicales  (enregistrements, promotion, concerts) sont concentrées le mercredi après-midi  et les week-ends, assure Julien Godin, directeur du label Play On. Il précise aussi que les parents des chanteurs sont associés aux décisions artistiques et que l'argent gagné par ces artistes - tous mineurs - est placé sur "un compte  bloqué".