Le "Sauve qui peut" de Brassens retrouve l'Etang de Thau

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 06/04/2011 à 10H51
Le "Sauve qui peut" de Brassens retrouve l'Etang de Thau

Le "Sauve qui peut" de Brassens retrouve l'Etang de Thau

© Culturebox

Parmi les nombreux événements organisés à l'occasion du 30ème anniversaire de la mort de Georges Brassens, l'un d'eux tient une place toute particulière : la mise à l'eau du "Sauve qui peut", le petit bateau de pêche que le poète sétois acheta en 1954 pour aller sur l'étang de Thau. Un étang qu'il a retrouvé le 5 avril 2011 après plusieurs années de rénovation.

"C'était un petit tout petit voilier
Un petit bateau de pêche
On l'avait bâti d'un bout de papier
Et d'un vieux noyau de pêche..."
Les amoureux de Brassens auront reconnu le premier couplet d'une de ses chansons, "Le bateau de pêche" (dont l'histoire se finit d'ailleurs au fond de l'eau !). Le "Sauve qui peut" fut ainsi une source d'inspiration pour le poète ("non ce n'était pas le radeau de la Méduse ce bateau...") Cinq mètres quarante pour aller trouver un peu de tranquillité sur l'étang de Thau seul ou avec ses copains. Avant d'être rénové, le bateau resta longtemps à terre quasi abandonné, avant que sa restauration soit entreprise. Après Le Sauve qui peut, Brassens fit construire un autre bateau, que sa famille utilise encore aujourd'hui, puis un 3ème qui finit sa carrière au large d'Espiguette.

A voir aussi sur Culturebox :
- Georges-Brassens-à-la-cité-de-la-musique-à-Paris
- Brassens-ou-la-liberté-à-la-cité-de-la-musique
- Les-photos-du-voyage-inaugural-du-paquebot-Normandie-exposées-au-havre