La chanteuse Jakie Quartz reconnue coupable de violences sur sa mère

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/02/2014 à 18H13, publié le 17/02/2014 à 16H53
La chanteuse Jakie Quartz.

La chanteuse Jakie Quartz.

© DR

La chanteuse des années 80 Jakie Quartz, interprète du tube "Juste une mise au point", a été reconnue coupable de violences sur sa mère, mardi, par le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne).

Jakie Quartz, de son vrai nom Jacqueline Cuchet, devait répondre de "violence aggravée par deux circonstances suivie d'incapacité supérieure à huit jours", sur ascendant, des faits commis en état d'ébriété.
Conformément aux réquisitions du parquet, les juges ont ajourné le prononcé de la peine au 20 janvier 2015. D'ici là, Jakie Quartz devra se soumettre à une obligation de soins. Le tribunal pourra alors aller jusqu'à une dispense de peine ou rendre une décision plus sévère. Elle encourt sept ans de prison ferme.

Les faits remontent aux 24 décembre et 3 janvier à Orly (Val-de-Marne) et se seraient produits au domicile de la mère de la chanteuse, âgée de 88 ans. Jakie Quartz, 58 ans, avait été déférée puis placée sous contrôle judiciaire le 6 janvier. Elle faisait l'objet d'une convocation par procès-verbal devant le tribunal.
"Juste une mise au point", l'un des tubes de l'année 1983


Les "profonds regrets" de Jakie Quartz
Après une "dispute qui est partie très vite", la chanteuse aurait asséné une vingtaine de gifles à sa mère, ainsi que des coups de parapluie. La vieille dame s'était vue prescrire dix jours d'ITT. "J'étais très stressée, au bout du rouleau nerveusement", a-t-elle expliqué à la barre, dévoilant au fil de ses propos un caractère impulsif et des problèmes d'alcool. "Quand je bois, je deviens quelqu'un d'autre, je me transforme." L'ex-vedette des eighties prend aussi des antidépresseurs. "Un cocktail qui m'a fait disjoncter", a-t-elle reconnu.

Elle a exprimé ses "profonds regrets" pour ce qu'elle a fait à "Maman", essuyant des larmes et calinant sa mère à de nombreuses reprises. Ce procès, "c'est un mal pour un bien, ça m'a ouvert les yeux. C'est un électrochoc (...) Je vais me soigner, je vais voir un psy."


Assise à ses côtés, sa mère Henriette a témoigné d'une petite voix :"Tout ce que je vous demande, c'est que ma fille revienne à la maison." Interrompant la substitut du procureur dans ses réquisitions, elle a lancé: "J'ai tout oublié, j'ai pardonné."

Déjà une altercation l'an passé
En juin 2013, la chanteuse avait eu une altercation avec des policiers à la suite d'un différend avec un voisin qu'elle accusait d'avoir bousculé sa mère. Quelques jours après cet incident, elle avait écrit sur la page facebook qui lui est consacrée passer ses "journées à l'hôpital pour (s)'occuper de (sa) mère malade".

Auteur et interprète de la chanson devenue culte "Juste une mise au point", numéro un des ventes en 1983, la chanteuse a rejoint la tournée RFM Party 80 en 2009 pour une série de concerts dans les plus grandes salles de France, après de longues années loin des lumières du show business.