L'étonnante aventure de Michel et Jean, fous de chanson populaire

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 17/02/2015 à 15H54, publié le 18/11/2014 à 11H36
Jean Réveillon et Michel Pruvost sortent leur premier album

Jean Réveillon et Michel Pruvost sortent leur premier album

© DR

La probabilité de voir monter ensemble sur scène un ancien directeur de chaîne de télé et un accordéoniste réputé était assez faible. C'était sans compter sur le ciment d'une amitié d'enfance et un goût partagé pour la chanson populaire.

Jean Réveillon a déjà eu tellement de vies qu'on s'étonnera à peine de le voir entamer une carrière de chanteur de charme au cap de la soixantaine. Jugez plutôt : coureur cycliste de haut niveau, journaliste sportif, patron de radio et de presse écrite, directeur de France 3 Nord-Pas de Calais, du service des Sports de France TV, de l'antenne de France 3, on reprend sa respiration, président de l'UER (Union Européenne de Radio Télévision), avant de terminer en beauté par la direction de France 2. Ce qu'on appelle un joli parcours !

Ceux qui le connaissent bien savent aussi que, durant toutes ces années, il n'a jamais cessé de fredonner, d'écrire des paroles sur un coin de table, et de saisir toutes les occasions de pousser la ritournelle. Jean Réveillon a toujours aimé composer et chanter, avec une prédilection pour la "variété française", la chanson populaire.

Et voilà c'est fait, le rêve de gamin se réalise. Associé à son copain d'enfance Michel Pruvost, qui pour l'occasion a troqué l'accordéon pour la guitare, il publie un premier album, "Oh toi l'amour de ma vie" (Sony Music) à découvrir ici. Le duo de "sexygénaires" a choisi de se faire plaisir sans se prendre trop au sérieux, ce que confirme le ton de son premier clip.
La genèse de ce disque est, elle-même, étonnante : les deux compères ont découvert outre-Rhin "Die Amigos", un célèbre groupe qui remplit des salles immenses, quand ce ne sont pas des stades . Leur musique est un genre à part entière : le "schlager", (en français "frapper", tout simplement). Les mélodies se retiennent aisément, les textes sont simples, essentiellement des chansons d'amour ou souriantes, et attirent un public plutôt âgé. Mais ces dernières années, le "schlager" a aussi été "récupéré" par les jeunes allemands, qui le réclament dans les discothèques de Majorque !

Jean Réveillon et Michel Pruvost obtiennent du producteur l'autorisation d'adapter les titres en français… Et quelques mois plus tard, ce premier album arrive donc dans les bacs. Suivi avec bienveillance par ses nombreux amis du métier (de Line Renaud à Michel Drucker, en passant par Patrick Sébastien ou Daniel Guichard), Jean Réveillon ne veut bénéficier d'aucun traitement de faveur. Il n'ira sur les plateaux que s'il sent une adhésion du public. Le succès du premier concert, donné il y a quelques semaines à Abbeville (Somme), dans un théâtre plein comme un œuf, est un premier indicateur… Après l'Allemagne, l'Autriche, et les pays scandinaves, le goût du "schlager" va-t-il gagner la France ?