"L'été indien" : le tube planétaire n'était pas destiné à Joe Dassin

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/08/2015 à 14H56, publié le 19/08/2015 à 11H47
"L'été indien", un tube planétaire qui a traversé les générations

"L'été indien", un tube planétaire qui a traversé les générations

© CBS

Dans les tubes de l’été, il y a forcément un slow. Et là, un titre s’impose : "L’été indien" de Joe Dassin. Sortie en 1975, cette chanson, qui a traversé les générations, fut l’un des plus grands succès du chanteur à la voix de velours. Mais comme souvent dans l’histoire des tubes, sa naissance est le fruit d’une série de hasards.

"Ah la la, qu’est ce qu’on a emballé sur cette chanson !" Voilà le genre de phrases qu’on entend de façon quasi systématique quand on évoque L’été Indien de Joe Dassin. Une chanson qui réveille des souvenirs (parfois torrides) des soirées au camping des Flots Bleus ou celles du camp de vacances où on était moniteur ou monitrice. 

La voix profonde et le phrasé si particulier de Joe Dassin sont pour beaucoup dans le succès de ce titre, mais rendons à César ce qui appartient à César : "L’’été indien" est à la base une chanson écrite par le compositeur italien et faiseur de tubes Toto Cutugno (on lui doit entre autre "Laissez-moi danser" pour Dalida et "En chantant" pour Sardou).
En 1975, il compose une chanson, "Africa", pour son groupe prénommé Albatros. À sa sortie, Pierre Delanoë et Claude Lemesle flairent le tube et décident de l’adapter en français. Pour quel interprète ? Leur choix ne se porta pas d’emblée sur Joe Dassin...

C. Rougerie / B. Bosse / M. Lassiaga / S. Sadone / C-M. Denis / D. Levy / X. Marchand / R. Torregrosa / P. Demard 
L’été indien arriva au bon moment dans la carrière de Joe Dassin. Entre 1972 et 1974, tout en étant très présent sur scène (l’Olympia en février 1974) à la télévision, Joe Dassin vendait malgré tout moins de disques. Il traversait surtout une période très sombre au niveau personnel. En 1973, sa première épouse Maryse avait donné naissance à un petit garçon prématuré qui était décédé cinq jours plus tard. Face à ce drame, Joe Dassin se jeta à corps perdu dans le travail.
 
Deux ans plus tard, Joe Dassin triomphait donc avec cet été indien arrangé par Johnny Arthey avec la trompette ensorcelante de Pierre Dutour. La chanson parle d’amour mais une immense mélancolie s’en dégage comme pour nous dire que rien ne dure. Un an après sa sortie, Joe Dassin se séparait de son épouse...

"L’été indien", un tube déjà décrypté dans un reportage d'Antenne 2 daté du 26 juillet 1976 !
"L'été indien" reportage Antenne 2 - 1976 - vidéo INA