Johnny Hallyday assure qu'il sera à Los Angeles vendredi

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 30/08/2012 à 10H09
Johnny Hallyday le 29 mai 2012 à Moscou

Johnny Hallyday le 29 mai 2012 à Moscou

© Yuri Kadobnov / AFP

Johnny Hallyday entame jeudi son cinquième jour d'hospitalisation aux Antilles à la suite d'une gêne respiratoire qui suscite toujours des interrogations. Dans un message posté sur internet et validé par son fan club officiel, il garantit qu'il sera à Los Angeles vendredi.

"Je serai à Los Angeles dans deux jours", a-t-il écrit en anglais mercredi soir dans un message sur son compte Instagram. "Je reviens au studio, faire un peu de cette putain de bonne musique rock'n'roll. Je vais le tuer cet album Mec", écrit-il à l'intention de son guitariste Brian Ray.

Dans l'entourage proche du rockeur, on indiquait mercredi que l'on préparait son transfert tout prochainement à Los Angeles où il possède une résidence. En décembre 2009, Johnny Hallyday avait dû être hospitalisé en urgence dans cette ville suite à des complications, après avoir été opéré d'une hernie discale.

Le séjour à l'hôpital se prolonge, les incertitudes subsistent
"Johnny Hallyday est une star planétaire et c'est tant mieux pour lui, mais c'est aussi un être humain en détresse que l'on prend en charge", a déclaré mercredi soir à l'AFP Daniel Riam, directeur général du CHU de Fort-de-France, où le chanteur est hospitalisé depuis lundi après-midi.

"Pour son état de santé, c'est la loi française et le secret médical qui s'appliquent. Il est entré au CHU le lundi après-midi à 14H10 dans un état qu'il appartient, à lui ou à sa famille, de révéler", a ajouté le directeur général de l'établissement martiniquais depuis 2010. Daniel Riam a refusé d'en dire davantage sur la date de sortie du chanteur de 69 ans.


Mercredi, peu après 13H30, heure locale, Laeticia Hallyday, épouse de Johnny, est sortie de l'hôpital Pierre Zobda Quitman par une porte dérobée, ont constaté des journalistes de l'AFP. Elle tenait sous le bras le livre d'Angèle Lieby, "Une larme m'a sauvée", un témoignage sur un cas médical exceptionnel. Elle est montée rapidement dans une voiture sans s'exprimer, entourée de trois autres personnes non identifiées. Le calme plat régnait devant l'établissement où une ou deux caméras de télévision étaient présentes.

Ces derniers jours, ses proches et Johnny lui-même ont multiplient les messages rassurants. "Merci les amis, mais comme d'habitude les médias exagèrent tout. J'ai seulement une grosse bronchite que je traîne de ma tournée d'été", a écrit mardi le chanteur de 69 ans dans un message posté sur Instagram et relayé par ses producteurs.