Jérémie Kisling, un nouvel album à portée d’homme

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 12/01/2014 à 19H51, publié le 08/01/2014 à 11H06
Pochette de "Tout m'échappe", le nouvel album de Jérémie Kisling

Pochette de "Tout m'échappe", le nouvel album de Jérémie Kisling

© Nota Bene

Toujours aussi prometteur, Jérémie Kisling sort un nouvel album séduisant, "Tout m'échappe", à l'ambiance délicate et chaleureuse.

Une petite flûte douce et joliment exotique donne le ton. Jérémie Kisling a imaginé un album sans aucun instrument électronique, ni clavier, ni programmation, et ça lui va particulièrement bien. Non pas que le chanteur suisse (aujourd’hui installé à Paris) soit  un habitué des dancefloors, mais l’ambiance acoustique à la fois feutrée et élaborée de ces nouvelles chansons est particulièrement réussie.   Jérémie Kisling avait apporté un vrai souffle de nouveauté dans le milieu parfois un peu redondant de la chanson francophone, quand il a sorti à l’âge de 25 ans un premier album auto produit « Monsieur obsolète ». Un essai confirmé deux ans plus tard, en 2006, avec  « Le ours » dans lequel il parlait de ses questions d’homme sur fond de petites fables animalières et de petits bijoux ciselés (« Les étoiles », « J’suis plus jaloux »...).  
Une version acoustique de la chanson "Les étoiles"
Beaucoup plus sombre et désabusé « Antimatière »  avait lui aussi été très bien accueilli par la critique, et notamment son duo « nouvel horizon » avec Emily Loiseau. 

Pour ce  quatrième album c’est à Jeanne Cherhal qu’il a proposé de l’accompagner le temps de la chanson « Le Fil du jour », chronique sensible  du quotidien de la vie d’un couple. Laissez-vous donc bercer par ces 11 délicates chansons, où l’inhumanité du « Monde passant »  côtoie les confidences d’un pirate raté et les révélations de femmes d’aujourd’hui (« Je ne suis pas de celles ») qui fait de l'écoute de ce disque une vraie rencontre.   La voix claire et affirmée de Jérémie Kisling balance toujours entre joie et mélancolie. En nous entraînant subtilement dans ses histoires, le chanteur nous séduit encore une fois par sa liberté de ton et la finesse de ses mélodies. Espérons qu’il trouve, enfin, toutes les belles oreilles qu’il mérite….

« Tout m’échappe »  de Jérémie Kisling (Warner/ Note A Bene)