Jane Birkin émue et émouvante, à la rencontre de lycéens auvergnats

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 27/03/2009 à 14H01
Jane Birkin émue et émouvante, à la rencontre de lycéens auvergnats

Jane Birkin émue et émouvante, à la rencontre de lycéens auvergnats

© Culturebox

A l'occasion de son passage à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand le 25 mars, Jane Birkin a rencontré des lycéens d'Aurillac qui ont travaillé sur ses chansons, époque Gainsbourg. Une rencontre pleine d'émotion avec une femme attachante.

Il faut saluer l'initiative de Fred Le Flaher. Depuis cinq ans, ce professeur d'arts appliqués a entamé une collaboration avec la Coopérative de Mai. Chaque année, il  propose aux élèves de  la section Communication graphique d'un lycée d'Aurillac de réaliser quatre ou cinq oeuvres graphiques et des vidéoclips autour d'un artiste ou d'un groupe programmés sur la scène clermontoise. Bashung, Indochine, Daniel Darc ont déja participé à cette initiative. Et si toutes les rencontres ont l'intensité de celle avec Jane Birkin, alors nos lycéens ont de la chance. Ceci dit, l'artiste  reconnait qu'entre elle et Clermont, c'est une "longue histoire d'amour". Elle y a tourné "Sept morts sur ordonnance", son premier vrai rôle dramatique au cinéma, il y a plus de trente ans. Elle est revenue dans la ville inaugurer la rue Serge Gainsbourg ("avec beaucoup d'émotion" dit-elle), une rue qui se trouve face...à la Coopérative de Mai.