HK et les Saltimbanks posent des mots sur les maux de notre temps

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/03/2017 à 18H04, publié le 13/03/2017 à 17H39
HK sur scène

HK sur scène

© France 3 / Culturebox

Il raconte comme personne le quartier populaire de Roubaix où il a grandi et cette France blessée qu’il aime tant. Kaddour Hadadi alias HK est un troubadour des temps modernes. Tantôt conteur, tantôt chanteur, toujours poète, l’artiste accompagné par ses fidèles Saltimbanks sera le 22 mars prochain à La Cigale à Paris avant une tournée en région.

Reportage : V. Rouxel / J. Raczy / A. Maquet
HK est à l’image de la France d’aujourd’hui, riche et multiple. Petit fils de poilu, fils d’immigrés algériens, HK a grandi dans le Nord où il faisait les marchés avec son papa. Une enfance de titi roubaisien qui lui a donné le goût et l’amour de la culture populaire. Porter haut les couleurs d’une région ouvrière, méconnue et parfois méprisée, un combat de tous les jours que l’artiste a mené grâce d’abord, au Hip Hop. Mais un hip hop "à la française" avec accordéon et violon !

Un troisième roman

Depuis son premier groupe Juste cause jusqu’aux Saltimbanks d’aujourd’hui en passant par M.A.P, le ministère des Affaires populaires, HK a toujours essayé de questionner le réel à travers un imaginaire poétique.

Un imaginaire sur lequel l’artiste a eu besoin de poser des mots. HK est déjà l’auteur de trois romans dont le dernier "Le cœur à l’outrage" (Ed. Riveneuve) est à paraître dans quelques jours (le 16 mars).
Inspiré par les attentats dont la France a été victime depuis 2015, le livre sort en même temps qu’un nouvel album "L’empire de papier"

Une ode à la vie et à l’amour que rien ne peut briser : "aujourd’hui dans l’époque qui est la nôtre, un des engagements prioritaires c’est de continuer à essayer de faire danser les gens ensemble, parce que tout est fait pour nous diviser chaque jour".