Quand Hallyday se paie Sardou : "Dîner à 19 heures, couché à 20h30. C'est pas ma vie"

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/07/2015 à 19H15, publié le 03/07/2015 à 19H09
Johnny et Laeticia Hallyday arrivent au défilé Yves Saint Laurent le 29 juin à Paris

Johnny et Laeticia Hallyday arrivent au défilé Yves Saint Laurent le 29 juin à Paris

© TIBOUL/MAXPPP

Alors qu'il a entamé jeudi une tournée plus rock que les précédentes, Johnny Hallyday sort les griffes dans une interview à Paris-Match. Parmi ses cibles, les Enfoirés et son ancien ami Michel Sardou.

Il le dit à nos confrères de Paris Match, il en a marre des tournées trop commerciales et "veut revenir à l'essence du truc". Est-ce la raison pour laquelle il livre cette interview pour le moins inflammable ?

Exemple ? La tournée des Enfoirés, à laquelle il ne participe plus : "Il y a trop de gens qui n'ont pas leur place. Je me sentirais mal à l'aise de chanter en duo avec un mannequin quelconque". En a-t-il parlé à Goldmann ? "Non, il est très pris...".

Une simple mise en bouche par rapport au traitement réservé à son ancien grand ami, Michel Sardou. "Il y a des gens que je n’ai plus envie de voir parce qu’ils m’en­nuient, c’est un peu ce qu’il se passe avec Sardou. (...) Michel, fina­le­ment, aujourd’­hui, je me fous de lui. A une époque, c’était un type drôle et spiri­tuel, main­te­nant, il n’est plus marrant du tout, il veut trop donner des leçons à tout le monde, il dîne à 19 heures, se couche à 20h30. Ce n’est pas ma vie".
Johnny Hallyday avec Nicolas Sarkozy en 2007 © WARRIN/SIPA

Désinhibé mais lucide, Johnny Hallyday explique sa prudence sur au moins un sujet : la politique. "J'ai dit trop de conneries qui se sont retournées contre moi. Je regrette la plupart des choses que j'ai pu dire, souvent par maladresse".