Guy Béart, ses 10 chansons éternelles

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/09/2015 à 15H24, publié le 16/09/2015 à 15H23
Guy Béart, en 1965 à Paris

Guy Béart, en 1965 à Paris

© GALMICHE/SIPA

Décédé ce mercredi main à Garches, cet "amoureux du verbe", auteur de plus de 200 chansons et de trois livres, se voyait comme un troubadour "rêveur" et n'avait qu'un seul souhait : que ses chansons demeurent dans le folklore français. Culturebox a sélectionné 10 chansons parmi ses plus marquantes.

"A Amsterdam" (1976)


"L'eau vive" (1958) 


"Qu'on est bien" (1958)


"Les couleurs du temps" (1973)


"Vive la rose" (1966)


"Il n'y a plus d'après" (1960) 


"La vérité" (1968)


"Le matin, je m'éveille en chantant" (1960)


"Le grand chambardement" (1968)


"Frantz" (1964) - dans cette version, c'est Mylène Farmer qui remplace Marie Laforêt