Francofolies de La Rochelle

du 13 juillet 2016 au 17 juillet 2017

France Ô Folies : le collectif "La vie d'artiste" rappe Léo Ferré

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/07/2015 à 16H21, publié le 11/07/2014 à 12H18
Thomas Chrétien du collectif la Vie d'artiste aux France Ô Folies

Thomas Chrétien du collectif la Vie d'artiste aux France Ô Folies

© Capture d'écran/FranceÔ Folies

Deuxième jour des Francofolies de la Rochelle avec au programme Ben l'Oncle Soul, Zaz, Tal ou encore Christophe. Mais pour lancer cette soirée, 7 groupes et artistes beaucoup moins connus seront sur scène : les lauréats du tremplin "France Ô Folies". Parmi eux, le collectif de rappeur la Vie d'artiste, originaire d'Orléans.

Après la soirée d'ouverture qui a célébré les 30 ans du festival et salué la mémoire de son fondateur Jean-Louis Foulquier, le festival reprend un rythme plus habituel. 

Ce vendredi la grande scène verra se succéder à partir de 18h00 des artistes chouchous du grand public et des groupes moins connus comme le collectif "La vie d'Artiste", l'un des sept lauréats du grand tremplin organisé dans plusieurs villes par France Ô et les Francofolies. Ces rappeurs fans de Léo Ferré ont choisi de reprendre quelques unes de ses chansons dans un album intitulé "Ferré, ce rap." Nous les avons rencontrés avant leur départ pour La Rochelle.
 
Reportage : A. Heudes ; L. Vaury
Nombreux sont celles et ceux qui ont tenté des reprises de Léo Ferré. Le résultat n'a pas toujours été à la hauteur. L'interprétation du poète-chanteur est aussi unique que ses textes. Le  collectif La Vie d'artiste n’a donc pas choisi la facilité, tant l’œuvre et la voix de Ferré sont inscrits dans la mémoire collective.

Pourtant, ces quatre musiciens relèvent assez brillamment le pari. Ils réussissent à s'approprier les textes de Ferré pour les restituer à leur façon.

La Vie d'artistes interprète "vingt ans"
Est-ce du à leur seul talent ?
Les musiciens ont pris leur temps. Le projet de cet album est né il y a cinq ans, comme une envie irrépressible de rapper les textes de Léo Ferré. D’abord à deux. Puis un petit groupe s’est formé. Ils ont travaillé durant des mois pour parvenir à ce résultat. Un beat épuré qui fait penser à IAM. Un beat qui leur ressemble tout en restant fidèle à la poésie des chansons originales.
 
Est-ce du au rap ?
Cette musique de contestation s’accorderait-elle aux mots de celui qui fut l’un des artistes les plus engagés de son époque. Pour le collectif "La Vie d'artiste", Léo Ferré, lui-même savait s’affranchir des mesures pour donner un autre rythme à ses chansons, pour fuir une poésie figée. Une liberté qui a séduit les rappeurs.

Léo Ferré interprète "vingt ans"
Retrouvez le programme des Francofolies de La Rochelle ici