Francofolies de La Rochelle

du 13 juillet 2016 au 17 juillet 2017

Orelsan, Gaëtan Roussel, Benjamin Biolay aux Francofolies de La Rochelle

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/07/2014 à 19H12, publié le 09/07/2013 à 12H30
Le public des Francofolies en juillet 2012

Le public des Francofolies en juillet 2012

© Xavier Léoty / AFP

Gaëtan Roussel qui joue Bashung, un retour triomphal pour Orelsan et une "fête à" Benjamin Biolay, plus Cali, Lou Doillon, -M- : les Francofolies de La Rochelle s'ouvrent vendredi. Le programme a été concocté par une nouvelle équipe.

Kevin Douvillez, programmateur du festival depuis la reprise des Francos par Gérard Pont il y a sept ans, avait annoncé en septembre sa décision de passer la main. Pour le remplacer, le patron des Francofolies, a choisi une équipe collégiale, comme c'est le cas dans de nombreux festivals.
 
Marc Cardonnel, venu des Nuits de Fourvière, est en charge des têtes d'affiche, Florence Jeux s'occupe des jeunes talents et Clarisse Fieurgant des créations.
 
"Moi, je suis toujours là, donc on reste dans la ligne éditoriale que Jean-Louis Foulquier avait écrite", assure Gérard Pont.
 
Plus de créations que d'habitude
"Là où je sens du changement, parce que j'ai recruté les personnes qui avaient l'expérience pour, c'est qu'il y a beaucoup plus de créations que d'habitude", ajoute-t-il.
 
Gaëtan Roussel, dont Clarisse Fieurgant est une proche collaboratrice, en est l'exemple le plus frappant. Pendant deux soirs, l’ancien chanteur de Louise Attaque se mettra dans la peau d'Alain Bashung, dont il avait réalisé et écrit en grande partie le dernier album "Bleu Pétrole".
 
Gaëtan Roussel s'attaque à un réel défi : réinventer le difficile "Play Blessures", coécrit par Bashung et Gainsbourg, incompris à sa sortie en 1982 et devenu "culte".
 
Hommages à Allain Leprest, Gainsbourg et Barbara
Il ne sera pas le seul à revisiter le patrimoine de la chanson française. Yves Jamait, Jean Guidoni et Romain Didier feront revivre Allain Leprest, Jane Birkin chantera Serge Gainsbourg avec Miossec et Rufus Wainwright, Daphné reprendra Barbara.
 
Manu Lann Huel chantera Léo Ferré dont on va commémorer la disparition, il y a 20 ans, le 14 juillet, tandis que deux spectacles seront consacrés à Bobby Lapointe.
 
"Comme notre chanson française est de plus en plus ‘anglaise’, je trouvais bien de rendre hommage aux auteurs et compositeurs français", a souligné Gérard Pont.
 
Cali, Raphaël, Patrick Bruel, -M-, Lou Doillon
Du côté de la grande scène Saint-Jean d'Acre, les festivités s'ouvriront vendredi avec Cali, Raphaël et Patrick Bruel.
 
Olivia Ruiz, Tryo, -M-, Saez, Lou Doillon sont au programme, mais la venue la plus marquante sera celle d'Orelsan.
 
En 2009, le jeune rappeur avait été déprogrammé à la dernière minute suite à la polémique née de la chanson "Sale Pute".
 
De nombreux artistes présents au festival l’avaient soutenu et les organisateurs avaient dû se défendre d'avoir cédé à la censure et aux pressions. Deux Victoires de la musique plus tard, Orelsan revient en tête d'affiche, le 13 juillet.
 
Les Francofolies se réconcilient avec Orelsan
"L'annuler était douloureux. Je suis assez content que tous les artistes qui avaient été solidaires d'Orelsan, que ce soit Olivia Ruiz ou Cali, soient là cette année. C'est un peu une réconciliation, une page qui se tourne", a estimé Gérard Pont.
 
Le rappeur sera également le 14 juillet à Saint-Jean d'Acre pour la "fête" à Benjamin Biolay. Pour cette traditionnelle soirée, au cours de laquelle un artiste invite amis et collaborateurs à partager la scène avec lui, l'auteur de "La Superbe" a également convié Jeanne Cherhal et l'Anglais Carl Barât.
 
Le festival proposera en tout plus de cent concerts et s'achèvera le 16 juillet avec une grande soirée électro, devenue incontournable après le succès de la formule lors des dernières éditions. Pour l'occasion, les Francos accueilleront au côté des Français Woodkid, Vitalic et Breakbot, ainsi que le groupe britannique Archive.