Simon Buret et Olivier Coursier défendent sur la scène Saint-Jean d'Acre leur troisième album, "We Cut the Night".

Révélé par la bande originale du film "Je Vais Bien ne t'en Fais pas" en 2006 et le tube "U-Turn (Lily)", le tandem pop AaRON (pour Artificial Animals Riding on Neverland) opère une parenthèse rock teintée d'electro avec "We Cut the Night", son troisième opus en dix ans de carrière.

En 2006, le drame de Philippe Lioret "Je Vais bien ne t'en Fais pas" avec Mélanie Laurent et Kad Merad connaissait un joli succès au box office français et propulsait un jeune duo pop en tête des charts, avec le titre "U-Turn (Lily)". Olivier Coursier, un temps guitariste sur les tournées de Mass Hysteria et son complice Simon Buret (voix, piano, violon, harmonica) démarraient l'aventure Aaron en grande pompe. Après avoir écrit pour Zazie et reçu deux prix récompensant ce premier single triomphant, les deux Parisiens réitèrent avec "Birds in the Storm" en 2011.
Fin 2015, Aaron sort "We Cut the Night", un troisième album dansant aux accents electro-rock et enchaîne avec une tournée à la scénographie très léchée. Et c'est John Malkovich himself qui assure la promo de l'album dan un teaser suprenant, tout en mélancolie et en noirceur : 

 


Plus électronique et synthétique, il s’avère aussi nettement plus dansant (l’inaugural Blouson noir, qui emprunte avec brio à Depeche Mode, le tubesque The Leftovers taillé pour les radios et les synchros…), très anglais dans sa forme.

Les inRocKs à propos de "We Cut The Night"


Découvrez le clip de "Blouson Noir", extrait de l'album "We Cut the Night" :


 


Distribution

  • Date 15 juillet 2016
  • Durée 1h
  • Production Morgane
A lire aussi