Filansen sort "Issue de Secours", savoureux mélange de poésie et de son pop rock

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/05/2017 à 11H01, publié le 17/05/2017 à 14H43
Le chanteur et guitariste Filansen présentait son nouvel album le 12 mai à Saint Apollinaire. Son prochain concert aura lieu au Crusoé de Dijon, le 10 juin.

Le chanteur et guitariste Filansen présentait son nouvel album le 12 mai à Saint Apollinaire. Son prochain concert aura lieu au Crusoé de Dijon, le 10 juin.

© France 3 / Culturebox

Des mots pour s’échapper, pour voyager : le chanteur dijonnais Filansen sort son dernier album "Issue de Secours", où tous les titres sont construits en acrostiches, ensembles de strophes dont le premières lettres, lues verticalement, forment un mot ou un nom. Douze chansons de "variété" française comme il aime dire, au son pop-rock, à découvrir dès le 10 juin au Crusoé de Dijon.

"L’art naît de la contrainte" a-t-on l’habitude d’entendre. L’artiste dijonnais Filansen s’est emparé de cet adage pour construire son quatrième album sorti le 12 mai, "Issue de secours". Plus de dix ans après son premier album "Errer au hasard", le guitariste, pianiste et chanteur autodidacte propose aujourd’hui douze titres articulés comme un hommage à la poésie.

Reportage : France 3 Bourgogne - M. Robert / D. Rabeisen / R. Nectoux
Professeur de français le jour, Philippe Butet devient Filansen le soir venu. Amoureux des mots autant qu’il l’est de la musique, le Dijonnais compose depuis une quinzaine d’années. Dans la continuité de ses précédents albums, il joue avec les mots et les sonorités pour proposer des compositions qui sont influencées par différents styles musicaux. "Il y a plusieurs influences. Il peut y avoir des influences parfois un peu rock, parfois un peu blues, il y a des ballades. Il y a pas mal de choses, d’où le terme de variété française, c’est comme ça que je qualifie la musique que je fais" explique le chanteur. L’album a des airs pop-rock à la française et Filansen, chapeau vissé sur la tête répète son live pour le présenter lors des festivals.
Mais comme l’ont fait avant lui les surréalistes ou les Oulipiens - les membres de l'Ouvroir de littérature potentielle comme Georges Perec, Filansen a pour son dernier album décidé d’écrire uniquement en acrostiche : "C’est une contrainte poétique : j’utilise la première lettre de chaque vers pour qu’on puisse retrouver verticalement un mot, un thème ou un prénom. C’est une contrainte poétique, mais qui m’a permis d’écrire autrement, d’utiliser d’autres mots de vocabulaire, d’autres tournures de phrase. C’était vraiment très intéressant."
Ce quatrième album est intitulé "Issue de Secours". Quand on sait l’importance que le chanteur dijonnais donne aux termes qu’il emploie, on se doute que l’album est porteur d’une lourde signification. Filansen parle de la possibilité, grâce à la musique, "de s’échapper d’un stress, d’un quotidien parfois difficile (...) C'est l’art comme une issue de secours". Le chanteur prépare activement sa tournée estivale, qui débutera le 10 juin à 20h30 au Crusoé, à Dijon.