Entre poésie et révolte, les chemins buissonniers de Mellismell en concert

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 17/03/2015 à 16H43, publié le 17/03/2015 à 15H31
Melissmell en concert

Melissmell en concert

© Capture d'écran France 3/Culturebox

Actuellement en tournée, Mellismell offre des concerts forts en énergies et émotions, à l’image de son passage au festival "Quand on conte "qui se déroule jusqu’au 28 mars à Nouaillé-Maupertuis (Vienne).

Son nom est un mélange de Mélanie, son prénom, avec une référence à "Smells Like Tenn Spirit" de Nirvana et une pointe de mélisse, une plante connue "pour ses vertus apaisantes pour les femmes". Car Mellismel, originaire de la Drôme, est du genre écorchée vive.

Si on la compare souvent à Bertrand Cantat de Noir Désir ou à Mano Solo, c’est que ses mots sont sans concessions et qu’ils sont lâchés avec beaucoup de force mais aussi de fragilités.

Chanter pour elle prend parfois des allures de combat, "les œuvres qui ont marqué sont celles qui ont tapé dans les mœurs, celles qui sont allées fracasser les idées préconçues" dit-elle.

Reportage : I Hirsch, F.Tabuteau, A. Grignard, M. Coudrin
C’est le détonant mélange de Marseillaise et d’Internationale sur son  morceau "Aux Armes " qui l’a révélé en 2011. Et c’est avec les chansons de son nouveau disque "Droit dans la gueule du loup" qu’elle part à la rencontre de son public,  toujours avec rage et engagement, contre les souffrances et les injustices.

Mais aussi avec beaucoup de poésie, à l’image du délicat "La Crapule "qui mêle habilement piano et guitare électrique. 
"La Crapule" de Mellismell
Retrouvez toutes les dates de la tournée de Mellismell sur son site