Ecoutez Rachida Brakni chanter les textes d'Eric Cantona

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/02/2012 à 11H36
Eric Cantona et Rachida Brakni le 18 mai 2009 à Cannes

Eric Cantona et Rachida Brakni le 18 mai 2009 à Cannes

© François Guillot / AFP

La comédienne publie lundi son premier album en tant que chanteuse sur des textes de son compagnon ex-footballeur devenu acteur, et des musiques du chanteur Cali.

Rachida Brakni assure avoir attendu "l'opportunité justifiée et légitime" de se lancer. Elle est certainement bien consciente qu'elle vient allonger une liste déjà conséquente de comédiennes -et comédiens- ayant enregistré un album avec des réussites diverses. Le sien s'intitule simplement "Rachida Brakni".

Mais "je n'ai pas fait un disque pour savoir qu'il est dans les bacs et pour le plaisir de faire une date parisienne", assure-t-elle dans le dossier de presse accompagnant la sortie de l'album. Elle a confié les textes à son compagnon Eric Cantona, qui lui a écrit des histoires axées sur la passion amoureuse. "Il me propose des histoires, je lui apporte des thèmes, des personnages, des envies." Elle a confié les musiques à Cali, qu'elle a rencontré après un concert. Il a composé tous les titres de l'album sauf deux, confiés au claviériste Johann Dalgaard et à Rodolphe Burger (ext-Kat Onoma).

César du meilleur espoir féminin en 2002 pour "Chaos", Rachida Brakni chantait fréquemment au Studio-Théâtre à Asnières, puis au Conservatoire. Elle a repris des cours de chant pour l'album, mais s'est interdit de travailler ses chansons avec son coach car elle "ne voulait pas que la technique s'impose". Du côté des arrangements, l'album est traversé par des guitares rock et quelques touches de musique orientale, rappelant les origines algériennes de l'actrice.

En concert le 4 avril à Paris
Rachida Brakni donnera son premier concert à Paris le 4 avril au Café de la Danse. Il sera suivi d'une longue tournée, la comédienne ayant choisi de se consacrer à la chanson "pendant au moins un an et demi". "Je me demande si le désir d'être sur scène avec des musiciens n'était pas plus grand que le désir de faire un disque (...) Quand on est sur scène au théâtre, il reste toujours une barrière entre le public et soi. Avec, la musique, il y a un échange."