Didier Barbelivien : "C'est le public qui fait d'une chanson un tube"

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/12/2014 à 11H05, publié le 16/12/2014 à 10H34
Didier Barbelivien sur la scène de l'Alhambra de Paris en janvier 2014

Didier Barbelivien sur la scène de l'Alhambra de Paris en janvier 2014

© EDMOND/SIPA/1401250145

Un triple CD des chansons composées par Didier Barbelivien pour d'autres chanteurs mais aussi pour lui-même vient d'être publié chez Universal. A en lire la liste on reste sidéré devant le nombre de tubes que l'on doit, souvent pour le meilleur et parfois pour le pire, à cet artiste.

Mes années bonheur, mes années plaisir, mes années tendresse. Sous ces intitulés, trois CD cumulent 54 titres écrits pour des artistes aussi différents que Gérard Lenorman, Enrico Macias, Patricia Kaas, Michèle Torr, mais aussi Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Michel Sardou, Claude François Philippe Lavil ou encore Gilbert Montagné, Dalida ou Nicole Croisille et même Christophe. La liste est loin d'être exhaustive.

Quoi que l'on pense des oeuvres de cet auteur populaire, chacun a un jour fredonné au moins l'une de ses chansons. "Michèle", "On va s'aimer", "Il tape sur des bambous", "Petite fille du soleil" ou "Méditerranéenne", elles sont toutes de Barbelivien.

Alors, quoi que l'on en pense, elles marquent un extraordinaire sens du timing. On ne signe pas une telle somme de succès sans qu'un instinct du bon moment n'anime leur auteur. Didier Barbelivien est populaire dans le sens que le grand public donne à ce mot. C'est à dire qu'il rassemble, donne pendant trois minutes une impression de bonheur simple et laisse une trace dans l'esprit collectif. "La, la, la, mine rien, la voilà qui revient..La chansonnette." une ritournelle de Philippe-Gérard que chantait Yves Montand. La chansonnette, l'autre nom de la chanson populaire.

Didier Barbelivien invité du 19/20 de France 3 Paris Ile-de-France
Les années Barbelievien
Triple CD digipack
Universal Music
54 chansons

15 euros 99
La pochette du triple CD des Années Barbelivien

La pochette du triple CD des Années Barbelivien

© Universal