Décès d'Edouard Khil, baryton russe ayant connu le succès à 75 ans sur internet

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 04/06/2012 à 14H33
Edouard Khil en avril 2010

Edouard Khil en avril 2010

© Sergey Ponomarev/AP/SIPA

Le baryton russe, qui avait connu un regain de popularité à 75 ans après un succès sur internet avec sa chanson surnommée "Trololo", est décédé lundi à l'âge de 77 ans, a indiqué la télévision russe.

Edouard Khil, qui était né dans la ville russe de Smolensk (ouest), a construit sa carrière sur des chansons patriotiques, notamment "Où commence la patrie?", une des chansons préférées du président russe Vladimir Poutine.

En 2010, des blogueurs ont rediffusé une ancienne vidéo du baryton où il montre ses talents pour les vocalises dans une chanson au rythme très gai et dépourvue de parole. La vidéo a connu un grand succès, étant regardée par des millions de personnes sur Youtube. Le chanteur s'est vu attribuer le surnom de M. Trololo, en raison des vocalises effectuées sur la chanson. Lors d'une interview avec la radio américaine Liberté, il avait déclaré qu'il appréciait ce regain de popularité et en avait été informé par son petit-fils de 13 ans. Il avait ensuite posté une vidéo sur Youtube appelant lui-même les gens à inventer leurs propres paroles pour la chanson.

Des vocalises pour échapper à la censure
Elle avait été écrite en 1966 et comportait à l'origine des paroles sur un Américain traversant une prairie pour retrouver sa bien-aimée, avait récemment révélé Khil. Mais le compositeur et Khil avaient alors décidé de remplacer les mots par des vocalises, par crainte que le contenu sur l'Occident ne passe pas la censure soviétique.

En 1974, il avait reçu le titre d'Artiste du peuple. Après la chute de l'URSS en 1991, il avait continué à se produire sur scène en Russie, vivant des recettes de ses concerts, et avait commencé à le faire à l'étranger pour la clientèle émigrée, se rendant par exemple au cabaret Raspoutine à Paris.

Il est mort à l'hôpital à Saint-Pétersbourg, où il avait été conduit après un accident vasculaire cérébral en avril. M. Poutine a présenté ses condoléances à la famille et aux proches du défunt: "Toute une époque de l'histoire de l'art musical national est liée à son nom", a-t-il déclaré dans un télégramme.