Déceptions et ruptures inspirent le nouveau Coeur de Pirate

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 10/11/2011 à 10H12
Coeur de Pirate en répétition au Cirque d'Hiver Bouglione à Paris (29/03/2010)

Coeur de Pirate en répétition au Cirque d'Hiver Bouglione à Paris (29/03/2010)

© AFP / Bertrand Langlois

La jeune chanteuse québécoise publie lundi son deuxième album, "Blonde", deux ans après le succès rencontré par son premier CD qui avait été suivi d'une Victoire de la musique.

Coeur de Pirate, alias Béatrice Martin pour l'état-civil, n'a que 22 ans. Elle a pourtant déjà connu un joli succès public avec un premier album qui portait son nom de scène. "Coeur de Pirate", sorti en 2009, recueil de chansons pop-folk sur l'amour et la solitude, s'est vendu à 500.000 exemplaires dans l'Hexagone. En 2010, la jeune chanteuse et pianiste a obtenu la Victoire de la chanson de l'année décernée par les téléspectateurs pour son tube "Comme des enfants".

Après des débuts aussi marquants, comment enchaîner ? Interrogée par l'AFP, la jeune fille aux bras tatoués concède que "la pression était assez présente" au moment d'entrer en studio pour enregistrer son deuxième disque. "Je me suis dit: là, il y a des gens qui vont entendre mes problèmes, ce  que je vais raconter, je vais le dire à tout le monde. (...) Mais ça ne m'a pas arrêté pour autant d'être directe dans mes chansons." Elle reconnaît que tous les titres qu'elle écrit et compose sont autobiographiques.

Le titre "Blonde", qui signifie la "compagne", l'"amoureuse" au Québec, résume le thème de l'album. "C'est juste la vie d'une fille vraiment compliquée, qui a des relations compliquées parce qu'elle vit dans un monde d'adultes et que du coup elle ne sait pas trop quoi faire." Les autres chansons s'appellent "Adieu", "Place de la République", "Golden Baby"... Douze titres qui passent en revue déceptions et ruptures. La jeune artiste s'y révèle parfois déterminée, parfois désabusée, parfois perdue.

Hommage aux égéries des années 60
Musicalement, Coeur de Pirate ne se contente plus des seules ambiances pop-folk qu'elle affectionne. Elle se laisse imprégner d'influences jazz et rock, puisant dans les standards des années 1950 et 60. "J'avais envie de faire quelque chose un peu intemporel, classique et pop en même temps." Elle a révélé qu'elle "écoutait beaucoup de musique depuis (son) dernier disque". D'où quelques clins d'oeil à des égéries sixties, de Sylvie Vartan à Françoise Hardy. "J'ai voulu rendre hommage aux chanteuses qu'il y avait en France dans les années 60, à Nancy Sinatra", confirme Coeur de Pirate.

En outre, la Québécoise suit de près la carrière de Lana del Rey, dernière sensation pop américaine qui puise elle aussi son inspiration dans les années 50. Elle explique qu'elle admire la capacité des chanteuses de cette époque-là "à aborder des sujets assez tristes de façon ironique, joyeuse". Selon elle, "il n'y avait que les Français pour donner autant d'importance à la femme à ce moment-là. Il y avait une espèce de culte de la chanteuse, elles étaient intouchables (...) Aujourd'hui, le monde a changé, il y a plein d'idoles, trop. Mais c'est  beau de voir qu'elle sont toujours là."

"Blonde", nouveau CD sorti chez Barclay/Universal, sortie le lundi 14 novembre.